Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2013 7 15 /12 /décembre /2013 08:00

american-psycho-livre-copie-1.jpgJe n'ai pas honte de le dire, non je n'avais jamais lu American Psycho et je n'ai pas non plus vu le film !

De temps en temps, je choisis de lire un de ces romans qui ont marqué l'histoire de la littérature, qu'il s'agisse des dits "classiques" ou non. J'ai cette fois porté mon choix sur American Psycho, sorti pour la première fois aux Etats-Unis en 1991.


Peut-être, sûrement même que certains d'entre vous l'ont lu et/ou vu (bien que je ne vois pas comment un réalisateur quel qu'il soit ait pu transformer en images ce que je viens de lire sans provoquer des vomissements à répétition dans les salles de cinéma...). Je serai ravie d'avoir votre avis.


Perso, je pense que question psy c'est moi qui vais en avoir besoin après cette lecture comment dire... traumatisante.

Je ne suis pourtant pas ce que l'on peut appeler une "âme sensible" mais là... là quand même... certains passage m'ont retourné l'estomac ! J'ai même été obligée de fermer le livre quelques fois au fil de ma lecture.


Bref, que je vous raconte un peu l'histoire pour ceux qui ne connaissent pas : tout se passe dans une Amérique de la superficialité. Patrick Bateman, le narrateur et personnage principal est un new-yorkais travaillant à Wall Street très porté sur l'apparence. Obsédé par l'apparence et l'argent, tout est décrit en terme de marques, de prix et de tendances. Il ne mange que dans les restaurants les plus côtés, sort dans des boîtes à la pointe de la mode où il se défonce à coup de rails de coke et aucune des choses qu'il possède (jusqu'à la paire de chaussettes) n'es "bas de gamme". Il va se faire masse, parfait son bronzage, fait du sport à outrance et nourrit une certaine fascination pour sa chevelure.

Derrière cette apparence lisse et bien propre sur lui se cache un sociopathe cruel et sanguinaire. Il viole, torture, lacère, découpe, déchiquette et j'en passe... Dès que sa folie meurtrière s'empare de lui, plus rien ne l'arrête, c'est no limit !

Le roman alterne donc entre descriptions interminables des tenues des uns et des autres, des derniers équipements high tech, des derniers CD à la mode et de scènes de meurtres ultra violentes (avec tous les détails que l'ont peut imaginer, rien n'est épargné).

Le pire dans tout ca, c'est qu'il ne s'en cache pas vraiment. Sauf que, évoluant dans un monde de superficialité où personne ne prête attention à personne (hormis pour voir si sa paire de chaussures s'harmonise avec la couleur de la cravate), eh bien personne ne le prend au sérieux, personne ne l'écoute et qu'il peut continuer sa petite double vie tranquillement. Même lorsque ses murs ou vêtements se retrouvent innondés de sang et autres joyeusetés, rien ne se passe, tout est nettoyé, repeint, remis en ordre comme par magie.


Ce n'est pas le roman le plus controversé que j'ai lu mais c'est bel et bien le plus perturbant. Tout se fait progressivement. Plus on avance dans le récit, plus la violence est... violente et on n'est de moins en moins épargné par les détails de la folie meurtrière de Bateman.

Je ne pense qu'il y ait de roman comparable à celui-ci (ou alors je suis preneuse des titres parce que je n'en ai jamais eu entre les mains). Ecrit au tout début des années 90, il y a donc une bonne vingtaine d'années, il est terriblement actuel et quelque part presque intemporel.


Alors voilà, moi je suis traumatisée et je vais m'en aller lire un roman bien léger et gentillet pour me remettre de mes émotions...


4e de couverture :

Avec son sourire carnassier et ses costumes chics, Patrick Bateman est l'incarnation du golden boy new-yorkais. Mais, à la nuit tombante, il laisse libre cours à sa démence. En bon serial killer, Patrick viole, torture et tue. Dans un monde lisse de tout sentiment, jusqu'où l'horreur peut-elle aller ?

"Vingt ans après sa publication, American Psycho continue de congeler toute la littérature du siècle suivant. American Psycho n'a pas seulement prédit l'Apocalypse : ce texte EST l'Apocalypse de notre temps" Frédéric Beigbeder.

 

Ma note : 4.5/5

 


Partager cet article

Repost 0
Published by livres-etc - dans Critiques en toc
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Livres, etc...
  • Livres, etc...
  • : Partage de mes coups de coeur artistiques, littéraires ou autres, l'actualité du patrimoine culturel, des fiches artistes, des voyages... :)
  • Contact

Twitter

Archives

En ce moment je lis

chaan-la-rebelle.jpg          

Mes publications...

 

- ""Diventare francese", la naturalisation des génois en Provence (1620-1730)", La Haute vallée de l'Arc, bulletin de la SERHVA, n°124, octobre 2013

 

- "Sculpteurs-marbriers provençaux : les Veyrier et la carrière de Trets", dans Marbres de Rois, actes du colloque international tenu (Versailles 2003), Presses universitaires de Provence, 2013, pp. 81-90

 

- Atlantes & Cariatides, Editions Edilivre - collection Universitaire, 2012

241073 LCU C14 3 - Copie

 

- "Sculpteurs et marbriers : les Veyrier et la carrière de Trets", Provence Historique, tome LX - fasc. 239, janvier mars 2010, pp. 67-79


- "Des berges de la Garonne à la construction du magasin des Marbres du Roi à Bordeaux", Bulletin monumental (chronique), n°169-1, 2011, p. 81


- "L'empreinte des archevêques sur Puyricard" (en collaboration avec Sophie Bergaglio) dans Sebastien AUBLANC & Sophie BERGAGLIO, Puyricard, images et histoires, Ed. des lilas, 2012, pp. 56-65