Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 08:00

carte-buoux.jpgProfitant du mois de janvier exceptionnellement chaud et ensoleillé auquel nous avons droit cette année dans ma belle Provence, j'ai décidé la semaine dernière de retourner au Fort de Buoux, superbe site que j'avais visité étant enfant avec mes parents.

Eh bien... j'ai retrouvé les mêmes sensations ! Il faut dire que dès que je me trouve au milieu des arbres et des cailloux je suis heureuse (je me satisfait de pas grand chose finalement )


Revenons à nos moutons...


IMGP8881.JPGLe fort de Buoux se situe sur un grand plateau au coeur du Luberon, site occupé du paléolithique au XVIe siècle et surtout conservant des vestiges d'époques très différentes en un même endroit.


Pas de sens de visite, pas de barrière ni de quoi que ce soit, tout juste quelques pancartes pour se repérer sur le plan donné à l'entrée. Par conséquent, il vous faut pour cette visite de bonnes chaussures (il faut un peu crapahuter par endroits, surtout si vous êtes comme moi et que vous aimez bien aller farfouiller dans les cailloux, les grottes et autres lieux éloignés du "chemin") et surtout de bons yeux pour faire attention où vous mettez les pieds ! La visite est d'ailleurs déconseillée aux jeunes enfants et aux personnes âgées (sauf si vous voulez vous en débarasser mais c'est une autre histoire...) car assez dangereuse par endroits.


IMGP8890.JPGVous voilà donc partis sur le chemin de l'histoire !

Avant même l'entrée dans le fort à proprement parler, un abri sous roche impressionnant donne le ton avec quelques traces d'occupation préhistorique. Une petite grimpette gentillette plus tard, l'entrée du site où il vous faudra vous acquitter de la modique somme de 5 € en tarif plein et surtout, je dis bien surtout, NE PAS ECOUTER la gentille dame qui vous conseillera de redescendre par "l'escalier dérobé" (sauf si vous êtres très aventureux et casse cou ou que vous voulez finir au fond d'un ravin...)


IMGP8907.JPGTout au long de la visite vous découvrirez des vestiges gallo-romains (chemin d'accès, habitations, silos, murs de barrage, citernes), puis médiévaux (habitations, église, tour de garde, maison commune, maison forte, etc) puis un peu plus tardifs (remparts, une partie de la forteresse, donjon, etc).


La première demande de démolition de la citadelle sera demandée en 1587 mais ce ne sera que quelques décennies plus tard, dans les années 1660 sous le règne de Louis XIV que le site sera définitivement abandonné.

 

 

 

 

IMGP8904.JPGInfos pratiques :


Ouvert tous les jours du lever au coucher du soleil, sauf lorsque les conditions climatiques sont défavorables (pluie, brouillard, neige, etc)

 

Droit d'entrée : 5€ en tarif plein / 3€ en tarif réduit

 

Accès : le fort de Buoux se situe à proximité de la route allant d'Apt à Lourmarin. En provenance d'Aix ou Marseille : suivre Pertuis - Cadenet - Lourmarin - Apt.

 

Ah pi allez y le ventre plein ou en ayant prévu un pique-nique parce que dans les alentours, hormis aller jusqu'à Apt, il n'y a pas lourd pour se sustenter 

 

 

IMGP8928.JPGIMGP8936.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by livres-etc - dans Info-Patrimoine
commenter cet article

commentaires

marcellini 19/04/2017 10:51

bonjour,les tarifs ont changé depuis le 1 mai 2016 ;Adultes :5euros/étudiants et scolaires de 10 à 25 ans :4 euros./enfants de moins de 10ans :gratuit.
HEURES D'OUVERTURE : de 10h à 17 h
Fermé en cas d'intempéries. Cordialement

livres-etc 02/05/2017 23:33

Merci !

Présentation

  • : Livres, etc...
  • Livres, etc...
  • : Partage de mes coups de coeur artistiques, littéraires ou autres, l'actualité du patrimoine culturel, des fiches artistes, des voyages... :)
  • Contact

Twitter

Archives

En ce moment je lis

chaan-la-rebelle.jpg          

Mes publications...

 

- ""Diventare francese", la naturalisation des génois en Provence (1620-1730)", La Haute vallée de l'Arc, bulletin de la SERHVA, n°124, octobre 2013

 

- "Sculpteurs-marbriers provençaux : les Veyrier et la carrière de Trets", dans Marbres de Rois, actes du colloque international tenu (Versailles 2003), Presses universitaires de Provence, 2013, pp. 81-90

 

- Atlantes & Cariatides, Editions Edilivre - collection Universitaire, 2012

241073 LCU C14 3 - Copie

 

- "Sculpteurs et marbriers : les Veyrier et la carrière de Trets", Provence Historique, tome LX - fasc. 239, janvier mars 2010, pp. 67-79


- "Des berges de la Garonne à la construction du magasin des Marbres du Roi à Bordeaux", Bulletin monumental (chronique), n°169-1, 2011, p. 81


- "L'empreinte des archevêques sur Puyricard" (en collaboration avec Sophie Bergaglio) dans Sebastien AUBLANC & Sophie BERGAGLIO, Puyricard, images et histoires, Ed. des lilas, 2012, pp. 56-65