Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 08:00

entre le chaperon rougeEntre le chaperon rouge et le loup c'est fini, c'est l'histoire de Linnea, jeune suédoise de 17 ans, dont la vie s'est éffondrée lorsque sa meilleures amie Pia a mis fin à ses jours.

Elle ne sait pas, elle ne sait plus... alors elle tâtonne, elle tente, elle essaie... elle se casse la figure, elle se relève, elle recommence... bref, elle apprend la vie quoi !

Cette ado est totalement "normale" (autant que peut l'être une fille de 17 ans), a des préoccupations "normales" (fringues, mecs, amies, "à quoi ca sert la vie ?", une copine un peu allumée qui se prend pour une sorcière pour pimenter le tout), une vie "normale" (le lycée, s'engueuler avec sa mère, son petit frère qui lui tape sur les nerfs), jusqu'au jour où elle plaque tout et se barre à Los Angeles sur les conseils d'un jeune homme qu'elle ne connait pas...

 

 

C'est un petit roman qui se lit très vite... et qui je pense s'oublie très vite aussi... Il fait passer le temps certes mais sans plus pour ma part. L'histoire est classico-classique, l'héroïne aussi, Katarina Mazetti ne s'apesantit pas sur les détails ! Pas de description de ce qu'elle voit, de ce qu'elle entend, de ce qu'elle sent... de ce qu'elle ressent ! C'est dommage. Il se passe tout plein de choses, Linnea rencontre plein de gens différents, se retrouve dans des situations cocasses, dangereuses ou attendrissantes et on ne sait jamais ce qu'elle pense ou ressent (ou si peu), on ne peut pas tellement s'imaginer ce qu'elle voit car pas vraiment de descriptions (hormis des phrases du genre "on dirait Alerte à Malibu mais c'est pas pareil"). On est ici dans un déballage de situations et de faits les uns derrière les autres... un peu sans âme à mon goût !

 

 

4e de couverture :

Linnea, 17 ans, ne s'est pas remise du décès brutal de Pia, sa meilleure amie. En cette nouvelle rentrée, flanquée de deux copines plus paumées qu'elle, elle interroge les adultes sur le sens de l'existence et cache sa détresse sous une cruauté moqueuse. Quand sa grand-mère chérie lui offre une belle somme d'argent,n elle envoie tout promener et part en voyage. C'est le moment pour elle de tomber amoureuse, de faire des choix inconsidérés, de prendre des risques, de perdre son innocence... bref, de vivre sa vie.

Après Entre Dieu et moi c'est fini, Linnea a grandi mais n'en est que plus déboussolée par le monde adulte. Son désarroi mâtiné de culot offre des pages aussi tendres qu'hilarantes, un cocktail que Katarina Mazetti maîtrise à merveille et que l'on retrouvera en collection Babel dans le 3e volume consacré à son héroïne encore adolescente mais plus pour longtemps : La fin n'est que le début.

 

 

Ma note : 2/5

 


Partager cet article

Repost 0
Published by livres-etc - dans Critiques en toc
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Livres, etc...
  • Livres, etc...
  • : Partage de mes coups de coeur artistiques, littéraires ou autres, l'actualité du patrimoine culturel, des fiches artistes, des voyages... :)
  • Contact

Twitter

Archives

En ce moment je lis

chaan-la-rebelle.jpg          

Mes publications...

 

- ""Diventare francese", la naturalisation des génois en Provence (1620-1730)", La Haute vallée de l'Arc, bulletin de la SERHVA, n°124, octobre 2013

 

- "Sculpteurs-marbriers provençaux : les Veyrier et la carrière de Trets", dans Marbres de Rois, actes du colloque international tenu (Versailles 2003), Presses universitaires de Provence, 2013, pp. 81-90

 

- Atlantes & Cariatides, Editions Edilivre - collection Universitaire, 2012

241073 LCU C14 3 - Copie

 

- "Sculpteurs et marbriers : les Veyrier et la carrière de Trets", Provence Historique, tome LX - fasc. 239, janvier mars 2010, pp. 67-79


- "Des berges de la Garonne à la construction du magasin des Marbres du Roi à Bordeaux", Bulletin monumental (chronique), n°169-1, 2011, p. 81


- "L'empreinte des archevêques sur Puyricard" (en collaboration avec Sophie Bergaglio) dans Sebastien AUBLANC & Sophie BERGAGLIO, Puyricard, images et histoires, Ed. des lilas, 2012, pp. 56-65