Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 16:00

Nous voilà avec une fête dont tout le monde a entendu parler, celle des catherinettes, les jeunes femmes de 25 ans n'ayant pas trouvé de mari !

 

cc_002055.jpg

 

 

Sainte Catherine

Un petit rappel tout d'abord pour se souvenir de celle qui est à l'origine de cette fête...

Nous parlons donc ici de Catherine d'Alexandrie, sainte et martyre de la religion catholique. Cette Catherine, née à Alexandrie donc, eut un jour une vision et décida de se convertir au christianisme. Jésus contracte avec elle un mariage mystique. Très intelligente, elle attise les convoitises masculines, notament celle de l'empereur Maxence qui lui propose un mariage royal... qu'elle refuse. Se sentant humilié, l'empereur décide de la soumettre au supplice. Elle subira sans succès la dislocation des membres et la roue avant de mourir décapitée.

Elle est la patronne des filles à marier (ce qui nous occupe aujourd'hui), mais aussi des théologiens, philosophes, orateurs, notaires, étudiants, meuniers, plombiers et tailleurs.

BM14-catherinette.jpg


Les catherinettes

La tradition des catherinettes remonte au Moyen Age où les filles de 25 ans qui n'étaient pas encore mariées se rendaient en cortège devant une statue de Sainte Catherine, affublées de chapeaux

extravagants et la "coiffaient" dans l'espoir de trouver un mari.

A cette époque, il était communément admis que 25 ans était un peu tard pour se marier, mais il était encore temps, à 30 ans ca commencait à faire long et les 35 ans sans être mariée marquaient l'entrée dans la catégorie des vieilles filles.


 

Le chapeau

Traditionnellement le chapeau de catherinette est jaune et vert. Vert pour symboliser la jeunesse et l'espérance, et jaune pour la foi et le temps qui passe. De mauvaises langues diront que le jaune symbolise le jaunissement du linge de maison du trousseau de la jeune fille

 

 

Cette tradition s'est perdue petit à petit (vu qu'il n'est plus du tout étrange pour une jeune femme d'être célibataire à 25 ans !) mais l'expression existe encore. Maintenant, il s'agit plus d'une petite blague entre filles que d'une vraie célébration. Toutefois, dans le 2e arrondissement de Paris, les catherinettes sont encore fêtées tous les ans, le 25 novembre !

Partager cet article

Repost 0
Published by livres-etc - dans La petite histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Livres, etc...
  • Livres, etc...
  • : Partage de mes coups de coeur artistiques, littéraires ou autres, l'actualité du patrimoine culturel, des fiches artistes, des voyages... :)
  • Contact

Twitter

Archives

En ce moment je lis

chaan-la-rebelle.jpg          

Mes publications...

 

- ""Diventare francese", la naturalisation des génois en Provence (1620-1730)", La Haute vallée de l'Arc, bulletin de la SERHVA, n°124, octobre 2013

 

- "Sculpteurs-marbriers provençaux : les Veyrier et la carrière de Trets", dans Marbres de Rois, actes du colloque international tenu (Versailles 2003), Presses universitaires de Provence, 2013, pp. 81-90

 

- Atlantes & Cariatides, Editions Edilivre - collection Universitaire, 2012

241073 LCU C14 3 - Copie

 

- "Sculpteurs et marbriers : les Veyrier et la carrière de Trets", Provence Historique, tome LX - fasc. 239, janvier mars 2010, pp. 67-79


- "Des berges de la Garonne à la construction du magasin des Marbres du Roi à Bordeaux", Bulletin monumental (chronique), n°169-1, 2011, p. 81


- "L'empreinte des archevêques sur Puyricard" (en collaboration avec Sophie Bergaglio) dans Sebastien AUBLANC & Sophie BERGAGLIO, Puyricard, images et histoires, Ed. des lilas, 2012, pp. 56-65