Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 12:07

Troisième volet (et pas des moindres) de notre petit voyage dans la carrière

du Cavalier Bernin sculpteur 

   

 

Neptune et Triton :

neptune et triton

     La sculpture, commandée en 1623 par le cardinal Alessandro Peretti Montalto, était destinée à surmonter une fontaine créée par Domenico Fontana pour les jardins de la villa Montalto vers 1580.

Le jardin n'existe plus depuis longtemps et le marbre du Bernin se trouve aujourd'hui au Victoria & Albert Museum de Londres. On y voit le personnage de Triton qui souffle dans la conque (de laquelle jaillissait l'eau) dans la partie basse et Neptune tenant son trident debout au-dessus de lui.

Cette sculpture évoque d'autres fontaines sur le même thème comme le bronze de Stoldo Lorenzi dans les jardins du Boboli à Florence par exemple. La statue du Bernin n'est pas restée longtemps en place (tout juste une cinquantaine d'années) par souci de préservation.

 

 

 

La Barcaccia (Piazza di Spagna) :

     gian_lorenzo_bernini_050_la_barcaccia_1629.jpgCette fontaine, représentant une barque en train de couler, se trouve au pied des escaliers qui mènent à l'église de la Trinité des Monts sur la Piazza di Spagna. Elle est taillée dans le Travertin (une pierre calcaire blanche qui était extraite des carrières de Tivoli, à quelques dizaines de kilomètres de Rome) dans les années 1629-1630.



Fontaine-du-Triton-Rome-1999.jpg

 

La fontaine du Triton (Piazza Barberini) :

     C'est une des fontaines romaines que je préfère, alors que ce n'est ni la plus célèbre ni la plus imposante... 

Peut-être est-ce dû à la place au centre de laquelle elle est située, ou bien l'originalité de sa figure... Toujours est-il que cette fontaine a quelque chose qui me fascine !

Elle fut réalisée en 1642-1643 et présente le personnage de Triton, agenouillé dans un immense coquillage soutenu par 4 dauphins, soulevant au dessus de sa tête une conque dans laquelle il souffle, projettant le jet d'eau qui le recouvre en retombant. Bernin avait déjà travaillé ce modèle dans un projet de fontaine pour la Villa Mattei au début des années 1630.

 

 

fontaine-abeilles.jpg

   La fontaine des Abeilles (Via Veneto) :

     Cette fontaine en forme de coquille était destinée à être placée à l'intersection de la Piazza Barberini et de la Via Sistina. Celle que l'on voit aujourd'hui, sur la Via Veneto, a été en grande partie recomposée. A cause de l'usure du temps, de son déplacement, etc, seul un tout petit morceau est d'origine. Par exemple, dans sa forme originelle, de nombreuses abeilles (emblème des Barberini, famille du pape Urbain VIII qui a commandé cette fontaine) étaient disposées sur le rebord de la vasque.

 

 

 

Vierstroemebrunnen_Piazza_Navona_Rom.jpg La fontaine des 4 fleuves (Piazza Navona) :

Sans aucune doute la plus célèbre des fontaines du Bernin à Rome qui, avec celle du Maure, a définitivement transformé le paysage de la Piazza Navona et en a fait un des points d'attraction de la ville.

Aujourd'hui envahie de vendeurs en tout genre, caricaturistes, etc, cette place rectangulaire était à l'origine un stade antique, construit par l'empereur Domitien en l'an 86.

C'est le pape Innocent X qui décide d'y intégrer une fontaine et une obélisque à l'occasion de la réfection de la façade d'un palais appartenant à sa famille (Pamphili). C'est Alessandro Algardi, le sculpteur préféré du pape qui fait le premier projet en 1645-1647. Ce sera finalement le Bernin qui réalisera cette fontaine monumentale en 1651.

On y voit, soutenant l'obélisque, 4 personnages monumentaux représentant des grands fleuves : le Nil, le Danube, le Gange et le Rio della Plata. Le tout est agrémenté de nombreuses figures animales (chevaux, tortues, lions, dragon...), des cornes d'abondance ou végétaux.
La structure de l'ensemble oblige à tourner autour (ce qui est le principe même d'une oeuvre sculptée) et si l'on veut apprécier tous les détails de cette fontaine, on peut y passer beaucoup de temps.
Au sujet de la fontaine des 4 fleuves, je conseille de lire le passage qui lui est consacré ("ma plus grande folie au coeur de Rome") dans les Carnets secrets du Bernin de Loïc Aubry ... surprenant !

 

 

  La fontaine du Maure (Piazza Navona) :

rome_placenavone_fontaine_9988.jpg     Une fois la fontaine des 4 fleuves mise en place, il a semblé nécessaire à Innocent X  de songer à modifier la fontaine de Giacomo della Porta qui se trouvait au sud de la Piazza Navona depuis une centaine d'années.

Après un premier projet totalement invraisemblable, Bernin se résoud à un dessin beaucoup plus sobre, un homme nu debout sur un escargot de mer saisissant vigoureusement un poisson. Ce sont les caractéristiques physique du personnage central qui lui ont valu le nom de Fontaine du Maure.

 

     Voilà pour les principales fontaines réalisées par Gianlorenzo Bernini

pour la ville de Rome !


... à suivre ...

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Livres, etc...
  • Livres, etc...
  • : Partage de mes coups de coeur artistiques, littéraires ou autres, l'actualité du patrimoine culturel, des fiches artistes, des voyages... :)
  • Contact

Twitter

Archives

En ce moment je lis

chaan-la-rebelle.jpg          

Mes publications...

 

- ""Diventare francese", la naturalisation des génois en Provence (1620-1730)", La Haute vallée de l'Arc, bulletin de la SERHVA, n°124, octobre 2013

 

- "Sculpteurs-marbriers provençaux : les Veyrier et la carrière de Trets", dans Marbres de Rois, actes du colloque international tenu (Versailles 2003), Presses universitaires de Provence, 2013, pp. 81-90

 

- Atlantes & Cariatides, Editions Edilivre - collection Universitaire, 2012

241073 LCU C14 3 - Copie

 

- "Sculpteurs et marbriers : les Veyrier et la carrière de Trets", Provence Historique, tome LX - fasc. 239, janvier mars 2010, pp. 67-79


- "Des berges de la Garonne à la construction du magasin des Marbres du Roi à Bordeaux", Bulletin monumental (chronique), n°169-1, 2011, p. 81


- "L'empreinte des archevêques sur Puyricard" (en collaboration avec Sophie Bergaglio) dans Sebastien AUBLANC & Sophie BERGAGLIO, Puyricard, images et histoires, Ed. des lilas, 2012, pp. 56-65