Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 08:00

livre sans nomJe ne vais pas vous faire un dessin pour vous expliquer ce qui a attiré mon regard sur ce livre (hormis sa couverture argentée qui brille). Un roman dont le titre est "le livre sans nom" écrit par un auteur anonyme, sans photo de couv', je ne pouvais pas passer à côté ! Pour tout dire, je n'ai même pas lu le résumé en entier... je me suis dit que vu qu'il n'a pas de nom et son auteur non plus, j'allais partir vers l'inconnu.

Cet ouvrage a été diffusé sur Internet en 2007 au départ et c'est devant le gros succès qu'il a connu qu'il a été publié puis traduit dans plusieurs langues (2010 pour la version française).


Je n'ai pas trop accroché au début pourtant. Les premiers chapitres présentent les personnages assez succintement et comme il y en a quand même pas mal, il faut avouer que c'est un peu rébarbatif. Il n'y a qu'une fois que l'on comprend que tous les éléments s'imbriquent pour former une histoire que cela devient un peu plus intéressant.

Il s'agit d'une histoire un peu tordue où tout le monde est à la recherche d'une pierre, l'Oeil de la lune. Policiers, malfrats, moines, tueurs à gages et le célèbre Bourbon Kid (oui oui ca s'invente pas), tout le monde veut cette pierre qui semble avoir un pouvoir particulier. L'histoire se passe à Santa Mondega, une ville où règne le mal, où les patrons de bar sont habitués à se planquer derrière leur comptoir pour éviter les balles perdues et où tout ce petit monde cohabite dans le sang. Bizarrement, alors qu'on se retrouve plongé dans un monde violent peuplé de créatures sanguinaires, où les massacres se succèdent aussi vite que les chapitres, c'est plutôt drôle et pas gore du tout. Tout est décrit avec beaucoup d'ironie et je ne pense pas que le but ait été de faire peur, bien au contraire !


Bref, on ne sait pas trop où tout cela nous mène mais malgré tout, ca se lit bien. Evidemment un mystérieux livre sans nom dont on ne connaît pas le contenu apparaît vers le milieu du livre, rappellant sournoisement que nous aussi sommes en train de lire un livre sans nom. Vu et revu, bien entendu tous les personnages qui lisent ce livre meurent (sinon c'est pas drôle), ce qui n'est pas sans rappeller The ring ou autres histoires du même accabit.

Les derniers chapitres remettent toutes les pièces du puzzle en place mais malgré tout j'ai été très déçue par la fin. Après s'être cogné plus de 400 pages, j'aurais aimé que ca ne finisse pas en queue de poisson...

En résumé, pour moi : un livre qui fait passer le temps si vous n'avez rien d'autre en stock 

 

4e de couverture :

Santa Mondega, une ville d'Amérique du Sud oubliée du reste du monde, où sommeillent de terribles secrets...

Un serial killer qui assassine ceux qui ont eu la malchance de lire un énigmatique livre sans nom...

Une seule victime encore vivante du tueur, qui, après cinq ans de coma, se réveille, amnésique...

Deux flics très spéciaux, des barons du crime, des moines férus d'arts martiaux, une pierre précieuse à la valeur inestimable, un massacre dans un monastère isolé, quelques clins d'oeil à Seven et The Ring... voilà le thriller le plus rock n'roll et le plus jubilatoire de l'année !

 

Ma note : 2.5/5

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by livres-etc - dans Critiques en toc
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Livres, etc...
  • Livres, etc...
  • : Partage de mes coups de coeur artistiques, littéraires ou autres, l'actualité du patrimoine culturel, des fiches artistes, des voyages... :)
  • Contact

Twitter

Archives

En ce moment je lis

chaan-la-rebelle.jpg          

Mes publications...

 

- ""Diventare francese", la naturalisation des génois en Provence (1620-1730)", La Haute vallée de l'Arc, bulletin de la SERHVA, n°124, octobre 2013

 

- "Sculpteurs-marbriers provençaux : les Veyrier et la carrière de Trets", dans Marbres de Rois, actes du colloque international tenu (Versailles 2003), Presses universitaires de Provence, 2013, pp. 81-90

 

- Atlantes & Cariatides, Editions Edilivre - collection Universitaire, 2012

241073 LCU C14 3 - Copie

 

- "Sculpteurs et marbriers : les Veyrier et la carrière de Trets", Provence Historique, tome LX - fasc. 239, janvier mars 2010, pp. 67-79


- "Des berges de la Garonne à la construction du magasin des Marbres du Roi à Bordeaux", Bulletin monumental (chronique), n°169-1, 2011, p. 81


- "L'empreinte des archevêques sur Puyricard" (en collaboration avec Sophie Bergaglio) dans Sebastien AUBLANC & Sophie BERGAGLIO, Puyricard, images et histoires, Ed. des lilas, 2012, pp. 56-65