Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 08:00

Ca fait longtemps que je vous ai pas parlé de ma thèse... ca vous manquait pas vrai ? Non ? Tant pis, je vais quand même en parler !


6a00d8341cb44a53ef010534bfa6bb970c-800wi.jpgPourquoi aujourd'hui vous allez me dire ? Eh bien en fait, une amie que je ne citerai pas m'a fait remarquer que j'avais un emploi du temps quelque peu schizophrénique en ce moment... Du coup je me demande si c'est pas moi qui suis en train -ou du moins qui risque- de le devenir voyez (ca ou autre chose, je suis pas très regardante) ?


Je sais pas trop ce qui est le plus inquiétant entre le moment où je me lève le matin en me disant "OH MON DIEU ON EST BIENTOT EN MARS !!!!" (oui ca va être un mois trèèèèèès chargé mais pas de quoi paniquer dès le réveil non plus, pi après y a avril, puis mai et ainsi de suite) ou bien lorsqu'au détour d'une discussion somme toute très sérieuse sur mes recherches je lance innocemment "J'ai le Hercule Poirot qui pousse" (juste parce que je viens de trouver une nouvelle piste et que c'est génial)


Faut dire que faire une thèse, ce n'est déjà pas de tout repos. C'est beaucoup de travail, beaucoup de sacrifices et de concessions sur les choses de la "vraie vie", ca ne s'arrête jamais, le cerveau ne prend jamais de vacances (ou alors il s'arrête brutalement et là ca fait vraiment très peur). Evidemment à force, ca tape un peu sur le système !

D'autant que, ne nous leurrons pas, en tant que thésard, si on veut avoir quelques chances de s'en sortir, il faut théser ok mais aussi publier, participer à des colloques, des journées d'études... gagner sa croûte aussi parce que je le redis pour la 153e fois mais s'instruire et être passionné par ses recherches ca ne nourrit pas toujours son homme. J'en profite pour passer une annonce : si quelqu'un sait où trouver un frigo qui se remplit tout seul, pi qui ferait aussi toutes les tâches ménagères et tous les trucs ch***** à ma place, merci de me communiquer les coordonnées !


conciliation-travail-famille2.jpgAlors voilà, des journées d'études, des colloques, des publications : ca se prépare ! Et figurez vous en plus on peut faire des propositions pour des manifestations scientifiques dans d'autres disciplines que la sienne et que bien entendu c'est bien plus rigolo si les délais sont courts et qu'on choisit de ne pas parler toujours de la même chose.

Du coup, ces dernières semaines, je passe mon temps à jongler d'un sujet à l'autre, de la sculpture du 17e à la littérature du 19e, d'une approche esthétique aux interactions politico-commerciales, et ainsi de suite. Alternance de séances de recherche, d'écriture, d'organisation de voyages, de remplissage de dossiers administratifs, de lectures d'appels à contribution, d'annonces de salons du livre, de recherche de clients (bin oui faut aussi gagner des sous), d'opérations promo, de préparations de conférences, etc, etc. C'est un espèce de ping-pong intellectuel qui ne s'arrête jamais (même pas la nuit, même pas sous la douche : ja-mais !)


On vit tous un peu la même chose mais quand même je me demande... est-ce qu'on arrive à rester tout seul dans sa tête au bout d'un moment ? 


Histoire de ne pas avoir l'air trop timbrée -ou bien peut-être que ca va avoir l'effet inverse, je ne sais pas- je vous avoue que quelque part j'aime bien ce rythme complètement fou. C'est motivant, excitant même ! Quand arrive le jour de deadline ca te balance un coup d'adrénaline entre les orteils incroyable ! Quand arrive la période où tu sais que vas recevoir une réponse pour un truc ou un autre, l'ouverture de ta boîte mail devient une grande aventure épique... personne t'écoute (parce que c'est pas parce que tu fais plein de trucs que les autres comprennent mieux ce que tu fais de tes journées, au contraire !) mais c'est pas grave finalement, t'as plus le temps de te plaindre de toute façon et tu te parles déjà tout(e) seul(e) en prenant ta douche ou en faisant la vaisselle pour tester tes hypothèses !


Bref, pour résumer, peut-être bien que je deviens dingue (je téléphone même à mon amie précédement citée, thésarde elle aussi, en lui disant "bonjour collègue de bureau" c'est pour dire), peut-être qu'on va finir par être plusieurs à habiter dans ma petite tête (j'espère qu'on arrivera à s'entendre) mais au final bin je crois que j'aime ca !

 

1286183192hh72e4.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by livres-etc - dans Ma thèse et moi
commenter cet article

commentaires

Ourson 03/03/2013 22:33

Pour remplir le frigo, il y aurait peut être un viatique (mais bon, faut que tu le dresses bien) c'est un homme (ou une femme, à ta convenance quoi)!!! XD

Après, même si ces doses d'adrénaline sont bonnes et font du bien, il faut quand même à un moment ou un autre savoir décrocher!

livres-etc 03/03/2013 22:45



Mdr ! Bizarrement la première idée qui me vient n'est pas très catholique ^^ 


Sinon tu as raison, il ne faut pas que ca devienne habituel ce genre de rythme. Pi je crois que je tiendrai pas le coup ! Là ca va que c'est l'affaire de quelques semaines. J'irai boire une bonne
bière vendredi soir à Bruxelles, ca me fera décompresser ;)



Diane Brochier 01/03/2013 11:46

Un très bon article qui rend bien compte de ta situation en ce moment et des problèmes de schyzophrénie qui nous pendent tous au nez à nous pauvres thésards masochistes (ben oui faut bien qu'on
soit un peu masochiste pour s'infliger ça volontairement :)). En tout cas merci pour cet article, j'ai bien ri. A bientôt collègue de bureau^^

livres-etc 01/03/2013 11:48



ravie d'avoir égayé ta matinée  A tout vite !



Présentation

  • : Livres, etc...
  • Livres, etc...
  • : Partage de mes coups de coeur artistiques, littéraires ou autres, l'actualité du patrimoine culturel, des fiches artistes, des voyages... :)
  • Contact

Twitter

Archives

En ce moment je lis

chaan-la-rebelle.jpg          

Mes publications...

 

- ""Diventare francese", la naturalisation des génois en Provence (1620-1730)", La Haute vallée de l'Arc, bulletin de la SERHVA, n°124, octobre 2013

 

- "Sculpteurs-marbriers provençaux : les Veyrier et la carrière de Trets", dans Marbres de Rois, actes du colloque international tenu (Versailles 2003), Presses universitaires de Provence, 2013, pp. 81-90

 

- Atlantes & Cariatides, Editions Edilivre - collection Universitaire, 2012

241073 LCU C14 3 - Copie

 

- "Sculpteurs et marbriers : les Veyrier et la carrière de Trets", Provence Historique, tome LX - fasc. 239, janvier mars 2010, pp. 67-79


- "Des berges de la Garonne à la construction du magasin des Marbres du Roi à Bordeaux", Bulletin monumental (chronique), n°169-1, 2011, p. 81


- "L'empreinte des archevêques sur Puyricard" (en collaboration avec Sophie Bergaglio) dans Sebastien AUBLANC & Sophie BERGAGLIO, Puyricard, images et histoires, Ed. des lilas, 2012, pp. 56-65