Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 08:00

carte-tivoli.jpg

 

Tivoli est une petite ville d'un cinquantaine de milliers d'habitants, à flanc de colline, qui se situe à environ une quarantaine de kilomètres de Rome.

Fondée dans l'Antiquité, on y trouve des vestiges romains bien sûr mais également les traces d'une occupation étrusque. Par sa situation, tout près de Rome et au pieds des Appenins, Tivoli est une ville très riche en matière d'architecture et d'oeuvres d'art de toutes les époques.

 

 

 

Côté pratique : Office du tourisme, Piazza del Governo

 

A voir :

 

- La villa d'Este et ses jardins


tivoli-villa-d-este.jpgLa villa d'Este est l'un des incontournables de la Renaissance. Très connue pour ses jardins du XVIe siècle qui deviendront un modèle pour les jardins des cours européennes, la villa en elle-même ne manque pas d'intérêt. La villa et ses jardins couvrent une surface de plus de 4 hectares et sont devenus au fil des siècles un lieu hautement Villa-dEste-25-757046.JPGsymbolique de la Renaissance italienne sous tous ses aspects.

Construite au milieu du XVIe siècle sur la demande du cardinal Hippolyte II d'Este, le chantier emploie nombres d'artistes célèbres tant architectes que peintres, fontainiers, paysagistes ou sculpteurs. C'est surtout pour les peintures murales et plafonnantes que la visite vaut le coup d'oeil.

Le jardin quant à lui compte plus de 250 jets d'eau, presque autant de cascades et une centaine de bassins. C'est un lieu très agréable dans lequel tous les sens s'éveillent... pour le plaisir des yeux bien entendu, les bruits de l'eau qui se mêlent au chant des oiseaux, les senteurs des milliers de plantes et fleurs, etc.

 

 

Immacolata-Tivoli-Veyrier.jpg- Cathédrale San Lorenzo

La cathédrale actuelle que l'on peut visiter à Tivoli est un édifice baroque datant du début du XVIIe siècle. La décoration est plutôt jolie, on sent très bien l'influence de la capitale toute proche. On y trouve quelques belles peintures (fresques ou retables) et vous pourrez y voir si vous passez y faire un tour, dans la Cappella dell'Immacolata (2e à droite) une Vierge attribuée à Pierre Puget mais vraisemblablement plutôt de la main de son élève Christophe Veyrier... dont je vous parlerai peut-être un jour si j'arrive à condenser tout ca en quelques lignes

Avec un parti pris certain, je dirai que rien que pour cette Immacolata, la cathédrale de Tivoli vaut le détour (si l'on occulte les immondes ampoules électriques qu'on lui a mis sur la tête) ! Elle date des années 1660 et prend modèle très clairement sur les Immacolate réalisées par Puget et ses élèves à Gênes dans les mêmes années.

 

 

villa-adriana.jpg- Villa Adriana

Située un peu à l'extérieur de la ville de Tivoli, la Villa Adriana est une immense villa antique construite au IIe siècle pour l'empereur de Rome Hadrien. On peut en voir aujourd'hui environ 1/3 de sa surface totale (et c'est déjà très très grand !). villa-adriana-a-tivoli-673730.jpgCes vestiges sont connus dès la Renaissance où plusieurs peintres italiens vont faire des relevés et sont fascinés par cet ensemble assez impressionnant il faut l'avouer. Parmi les parties les plus célèbres de la villa, le théâtre maritime, assez unique en son genre dans l'architecture antique et le Canope, plan d'eau artificiel autour duquel on peut voir quelques très belles cariatides et des sculptures de divinités (qui sont des copies, les originaux se trouvant dans le musée de la villa Adriana).

Partager cet article

Repost 0
Published by livres-etc - dans Un jour - une ville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Livres, etc...
  • Livres, etc...
  • : Partage de mes coups de coeur artistiques, littéraires ou autres, l'actualité du patrimoine culturel, des fiches artistes, des voyages... :)
  • Contact

Twitter

Archives

En ce moment je lis

chaan-la-rebelle.jpg          

Mes publications...

 

- ""Diventare francese", la naturalisation des génois en Provence (1620-1730)", La Haute vallée de l'Arc, bulletin de la SERHVA, n°124, octobre 2013

 

- "Sculpteurs-marbriers provençaux : les Veyrier et la carrière de Trets", dans Marbres de Rois, actes du colloque international tenu (Versailles 2003), Presses universitaires de Provence, 2013, pp. 81-90

 

- Atlantes & Cariatides, Editions Edilivre - collection Universitaire, 2012

241073 LCU C14 3 - Copie

 

- "Sculpteurs et marbriers : les Veyrier et la carrière de Trets", Provence Historique, tome LX - fasc. 239, janvier mars 2010, pp. 67-79


- "Des berges de la Garonne à la construction du magasin des Marbres du Roi à Bordeaux", Bulletin monumental (chronique), n°169-1, 2011, p. 81


- "L'empreinte des archevêques sur Puyricard" (en collaboration avec Sophie Bergaglio) dans Sebastien AUBLANC & Sophie BERGAGLIO, Puyricard, images et histoires, Ed. des lilas, 2012, pp. 56-65