Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 08:00

logo-inha.png 

 

Sur un sujet brûlant pour certains, désuet pour d'autres... mais d'actualité dans les milieux de l'enseignement artistique quoi qu'on en dise, l'INHA organise un séminaire de recherches doctorales transdiciplinaires le 18 février prochain.

Ce séminaire aura lieu à l'INHA (salle Walter Benjamin, galerie Colbert, 2 rue Vivienne à Paris).


Il s'agit de traiter la question de l'évaluation des acquis en matière d'éducation artistique et culturelle avec notamment une réflexion sur l'enseignement de l'histoire des arts (qui a fait l'objet d'un précédent article ICI)


 

Pour plus de renseignements : le site de l'INHA

Repost 0
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 08:00

Deux ans après les fouilles qui l'ont mise au jour, une découverte paléontologique de premier ordre a été rendue publique à Aix en Provence : une nouvelle espèce de dinosaure !

 

dinosaure.jpgAix et sa région sont depuis des années un des sites mondiaux les plus connus en ce qui concerne les fossiles (oeufs et quelques ossements) de ces grosses bêbêtes. Lors des travaux de construction des allées provençales entre 2000 et 2004, en plein centre ville, un millier d'oeufs a été sorti du sous-sol aixois, mettant en émoi les communautés scientifiques locales.


En 2008, un fragment d'os crânien d'une espèce de dinosaure encore inconnue a été découvert près de la commune de Pourrières.

Thierry Tortosa, paléontologue préparant une thèse sur "Les vertébrés du crétacé du Sud-Est de la France" (qu'il soutiendra en 2012) a reconstitué la structure osseuse de l'animal à partir de ce fragment découvert au pied de la Sainte-Victoire. Il s'agirait d'un des plus grands dinosaures carnivores ayant vécu sur le sol européen (rien que ca !)

 

Si depuis plus de 15 ans, les fouilles se sont multipliées dans la région aixoise, celle-ci est d'un tout autre niveau ! La découverte de cette nouvelle espèce, qui n'a pas encore de nom, va permettre de belles avancées scientifiques et aura sans aucun doute un impact sur la recherche internationale dans ce domaine.

Repost 0
Published by livres-etc - dans Info-Patrimoine
commenter cet article
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 08:00

Genève (CH)

 

 

IMGP7245.JPG

Repost 0
Published by livres-etc - dans Photo de la semaine
commenter cet article
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 08:00

A y est, le palmarès du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême 2011 est tombé !

 

Alors on est partis pour les prix de la sélection officielle :

 

so-14-9-2048-72-p0.jpg- Fauve d'or, prix du meilleur album 2010 : Cinq mille kilomètres par seconde de Manuele Fior


- Prix Fauve Fnac-SNCF (prix du public) : Le bleu est une couleur chaude de Julie March


- Prix spécial du jury : Asterios Polyp de David Mazzucchelli


- Prix de la série : Il était une fois en France, t.4 Aux armes citoyens de Fabien Nury et Sylvain Vallée


- Prix intergénération : Pluto de Naoki Urasawa et Osamu Tezuka

so-44-48-2048-72-p0.jpg

- Prix regards sur le monde : Gaza 1956 - En marge de l'Histoire de Joe Sacco


- Prix de l'audace : Les noceurs de Brecht Evens


- Prix révélation : La parenthèse d'Elodie Durand


- Prix du patrimoine : Bab-el-Mandeb d'Attilio Micheluzzi


- Prix jeunesse : Les chronokids, t.3 de Zep, Stan et Vince

 

 

N'oublions pas les autres BD récompensées :


- Prix des écoles : L'ours Barnabé, l'intégrale 1 de Philippe Coudray

- Prix des collégiens : Khéti, fils du Nil, t.4 Le jugement d'Osiris de Mazan et Dethan

- Prix de la BD Alternative : L'arbitraire volume 9

 

 

Les concours :


- Anim'ton fauve : Anime ton chauve de Julien Farto

 

 

- Jeunes talents 2011 : Adrien Herda pour Le bruit des machines, Noemie Weber pour La femme qui fuit et Antoine Maillard pour Krypto fantaisie


- BD Scolaire / Humour : Hugo Ruyant, 17 ans

- BD Scolaire / Graphisme : Cécile Bidault, 16 ans

- BD Scolaire / Scénario : Paul André, 17 ans

- Prix d'Angoulême de la BD Scolaire : Marylou Dufournet, 16 ans


- Révélation blog 2011 : Aspirine et son blog Spongiculture

 

Et bien sûr le Grand Prix de la ville d'Angoulême décerné à un auteur pour l'emsemble de son peuvre : cette année il a été décerné à Art Spiegelman (Maus)

 

 

Pour plus de détails : le site officiel du festival d'Angoulême

Repost 0
Published by livres-etc - dans Un peu de BD
commenter cet article
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 08:00

event_thumbnail_big_311.jpg 

 

Bon alors bien sûr il faut avoir l'occasion d'aller à Rome pour cette expo très complète... pas donné à tout le monde je le reconnais ! D'ailleurs, je lance un appel, si quelqu'un avait dans l'idée de m'offrir le voyage (dans un but purement culturel bien entendu) surtout n'hésitez pas à me contacter, je suis preneuse

 

 

 

Revenons à nos moutons... ou à nos crêtes pour l'occasion !

 

L'Académie de France à Rome (ou Villa Medicis) située Viale Trinità dei monti à Rome, propose une expo intitulée "EUROPUNK, la culture visuelle punk de 1976 à 1980 en Europe" du 20 janvier au 20 mars 2011.

punk17.jpgCette expo regroupe plus de 500 objets emblématiques de la culture punk et propose en plus (parce qu'il y a encore plus !) une nocturne tous les jeudi soir jusqu'à la clôture de l'exposition. Ces nocturnes seront l'occasion de projection de films, de programmations musicales avec des groupes live, des redif de concerts et autres documentaires sur le thème qui nous occupe.

Bonne idée que de regrouper toutes formes d'expressions artistiques autour d'un thème comme celui-ci qui reste encore rarement "introduit" dans le monde muséal bien souvent un peu trop austère et poussiéreux. Peut-être une occasion de réconcilier certains avec le sacro-saint musée qui devient avec ce genre d'evenement bien plus "bruyant" que ce que l'on s'imagine habituellement.


PS : Si vous ne voulez pas m'offrir le voyage et que vous avez l'occasion d'y aller vous-même... s'il vous plait... racontez moi !!! Pour une fois qu'y a un truc vraiment original, l'a fallu que ce soit si loin...

 


 

Pour plus de renseignements :

 

Expo Europunk

Les jeudi de l'Europunk

 

Une petite vidéo du vernissage piochée sur le net :

 

 


 
Repost 0
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 08:00

Aujourd'hui, 2 février, c'est la Chandeleur... une des fêtes préférées des gourmand : celle où l'on fait des crêpes à gogo !


crepes.jpg

 

Dans la religion chrétienne, la Chandeleur est la célébration de la présentation de Jésus au temple par sa mère, 40 jours après la naissance.

Alors bien sûr, comme d'hab, un petit historique nous ramène aux fêtes païennes de l'Antiquité (je ne vais pas vous refaire le topo sur la récupération des fêtes païennes par la religion chrétienne chaque fois, vous pouvez vous reporter aux articles précédents de cette catégorie si cela vous intéresse !).

 

 

Tout d'abord, étymologie et traditions :

Le mot "chandeleur" vient de chandelle, lumière purificatrice qui éloigne les esprits malins.

Le nom même de cette fête est lié à une tradition chrétienne : le jour de la chandeleur, les croyants devaient se rendre à la messe et en revenir avec une bougie bénie et allumée et devaient faire en sorte que la flamme ne s'éteigne pas en chemin (génial les jours de Mistral... bref). Une fois le pari réussi, cette bougie servait à éloigner les mauvais esprits de la maison, protéger les récoltes et était rallumée pour éloigner la foudre. Un proverbe dit même : "Celui qui la ramène chez lui allumée, pour sûr ne mourra pas dans l'année"

 

 

Origines :


presentation-au-temple.jpg     Il y a beaucoup de théories sur les origines païennes de la Chandeleur...

La première quinzaine de février voyait la célébration de quelques fêtes pour la fin du gros de l'hiver. A Rome, les Lupercales avaient lieu vers le 13-15 février pour célébrer le début d'une nouvelle année. Ces fêtes dédiées au dieu de la fertilité Pan étaient animées (entre autres) par des processions de flambeaux dans les rues toute la nuit.

Au Ve siècle, le pape en fonction interdit cette fête (comme beaucoup d'autres) et annonce que pour la remplacer, on fêtera les relevailles de Marie. Ainsi, la date fut avancée pour coïncider avec la présentation au temple des nouveaux nés, 40 jours après la naissance, du rituel hébraïque. On ne peut pas tomber juste à chaque fois question calendrier... caler Noël le jour de la fête de la renaissance de Mithra était stratégique, la pilule des Lupercales a eu un peu plus de mal à passer !

Pour revenir sur l'histoire des 40 jours, selon la loi juive de l'époque qui nous occupe, une mère qui accouche d'un garçon est jugée impure pendant 7 jours puis doit attendre 33 jours que son sang se purifie avant de pouvoir se rendre dans un lieu sacré (et on double les délais pour une fille).

 

 

chandeleur.jpg  Les crêpes (parce qu'au final c'est ce qui nous intéresse le plus dans cette fête) :


Tout ce que j'ai pu trouver sur l'histoire des crêpes ne m'a pas paru très convaincant mais faute de mieux...

Paraîtrait-il que la crêpe rappellerait le disque doré du soleil dont le retour était célébré dans les fêtes antiques. A vous de juger, et si vous avez des hypothèses n'hésitez pas, j'adore les hypothèses (surtout quand elles sont étranges).

On trouve également chaque fois la même petite tradition qui est de faire sauter la première crêpe de la main droite en gardant une pièce d'or dans la main gauche pour s'assurer richesse durant l'année à venir (je vais peut-etre tenter le coup moi dis donc, sur un malentendu ca pourrait marcher ! )

 

 

  Petite note de chez moi : la navette !


navettes-de-saint-victor.jpgEn Provence, le jour de la chandeleur, il est traditionnel d'aller manger des navettes à St Victor, à Marseille, les meilleures navettes du monde entier de l'univers ! Depuis la fin du XVIIIe siècle, le "Four des navettes" (dans la rue Sainte) fabrique ces petites gourmandises qui sont chaque année pour la chandeleur, bénies par l'évêque de Marseille.

Pour ceux qui ne connaissent pas, il s'agit d'une pâtisserie en forme de petite barque (rappellant le débarquement des Saintes Maries en Provence), aromatisée à la fleur d'oranger.

On achète traditionnellement les navettes par 12, une pour chaque mois de l'année.

La tradition de la distribution de navettes le 2 février existe toujours alors si vous êtes dans le coin, allez vous régaler (elle sont vraiment à tomber par terre) !

 

Parmi tous les dictons associés à cette fête, voici le plus courant : "A la Chandeleur, l'hiver s'en va ou reprend vigueur"... admettons... même s'il ne s'en va pas, disons qu'avec toutes les crêpes et navettes qu'on aura mangées, on aura nous même assez de vigueur pour le supporter (ou pour entrer en hibernation)

Repost 0
Published by livres-etc - dans La petite histoire
commenter cet article
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 08:00

Palerme (It.)

 

 

IMGP5741.JPG

Repost 0
Published by livres-etc - dans Photo de la semaine
commenter cet article
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 08:00

Petit rappel biographique :

Pierre Puget, sculpteur, peintre et architecte, est né en 1620 et mort en 1694 à Marseille. Il est sans aucun doute l'artiste le plus célèbre de la ville.

Il travailla beaucoup pour sa région et à Gênes où il passa de nombreuses années de sa vie. On lui doit, parmi ses oeuvres les plus connues, le Milon de Crotone en ce qui concerne la sculpture ou la chapelle de la Vieille Charité de Marseille en architecture. Appelé de nombreuses fois par Louis XIV, il ne réalisa que peu de choses pour le Roi. Réputé pour son mauvais caractère et ses exigences démesurées, Pierre Puget est devenu au fil des siècles une figure emblématique de la Provence.

 

milonCe n’est véritablement qu’au 19e siècle qu’est née la « légende » de Pierre Puget, la vision de l’artiste tourmenté en lutte permanente avec les institutions royales. S’il est vrai que Puget était un sculpteur au parcours atypique pour son époque, il n’en était pas pour autant considéré au 17e siècle comme un artiste marginal.

Il a fallu attendre la deuxième moitié du 20e siècle pour que Puget soit réhabilité parmi les grands artistes de son siècle. En 1970 paraît l’imposante monographie de Klaus Herding qui aborde la carrière de sculpteur de Puget, puis en 1978 l’étude de Marie Christine Gloton concernant sa qualité de peintre.

En effet, Puget n’a pas vraiment eu la reconnaissance de la France de son vivant. Etabli loin de Paris, manquant de protecteurs influents depuis la disgrâce de Fouquet, ses productions peu nombreuses ne trouvent pas forcément d’acquéreurs et sa réputation se maintient grâce aux quelques pièces imposantes comme les Atlantes de l’hôtel de ville de Toulon ou celles qui trouvent place à Versailles comme le Milon de Crotone ou Persée et Andromède.

En Italie au contraire, Puget a su se faire une place de choix, notamment à Gênes, où son œuvre sera perpétuée par ses élèves et aura une influence capitale sur la sculpture ligure. 

 

jeaurat edme pierrepugetAu 18e siècle pourtant, l’art de Puget intéresse les artistes et amateurs par sa singularité. Quelques années seulement après sa mort, un homme souhaite lui rendre hommage. Il s’agit du père Bougerel qui, en 1752, lui consacre un chapitre dans son Mémoire pour servir à l’Histoire des hommes illustres de Provence.

Il contribue à créer l’image d’un Puget à la forte personnalité, coléreux et sombre.  Il appelle Puget le « Michel Ange de la France », certainement en référence à la pratique des trois arts et à l’italianisme du sculpteur français.

Puget est admiré pour sa maîtrise de l’anatomie et son talent à rendre la douleur physique. A une époque où l’expression des passions du corps et de l’esprit est une attente dans le domaine artistique, Puget s’inscrit dans un courant parallèle et exprime avec force le pouvoir du corps et de ses représentations. Même les imperfections de ses sculptures les rendent plus puissantes.

 

Il a exercé une véritable fascination sur les artistes du 19e siècle, malgré que ses œuvres ne correspondent plus aux canons esthétiques d’alors.

Delacroix disait de l’œuvre de Puget : « Si vous attachez vos yeux sur une des parties comme un bras, une jambe, un torse, aussitôt toute cette force vous gagne, il écrase tout, et vous ne pouvez plus vous en détacher ».

Lombard---Puget.jpgC’est au cours de ce siècle siècle, où l’on reprochera à Puget de ne pas avoir été fidèle à la beauté idéale antique, que vont se multiplier les hommages au sculpteur. Il devient la figure emblématique de son siècle. Des bustes et autres représentations du sculpteur sont mises en place, principalement à Marseille et à Toulon. 

D’autres hommages lui sont rendus en peinture avec par exemple la présentation du Milon à Louis XIV par Annicet-Charles-Gabriel Lemonnier ou Eugène Dévéria au plafond de la salle des céramiques anciennes du Louvre.

De nombreux artistes sont sensibles aux compositions de Puget et l’on trouve de nombreux dessins des œuvres du marseillais par, entre autres, Bouchardon, Fragonard, Van Loo et Foucou.

 

En 1824, une salle Puget est créée au Louvre, où prend place le Milon ramené de Versailles puis, au fur et mesure de l’agrandissement du musée, la création d’un véritable espace où prennent place aujourd’hui les œuvres de l’artiste. 

 

La légende romantique de Puget prend toute sa mesure dans un quatrain de Baudelaire consacré au sculpteur dans son poème Les Phares en 1857. Il écrit :

 

« Colères de boxeurs, impudences de faunes

Toi qui sut ramasser la beauté des goujats

Grand cœur gonflé d’orgueil, homme débile et jaune

Puget, mélancolique empereur des forçats »

Repost 0
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 08:00

Pour ceux qui se trouveraient en panne d'idées pour faire des petites sorties culturelles (ou autre d'ailleurs) en famille (ou pas !), les magasins Nature et Découvertes proposent tout un tas de sorties en tout genre dans toute la France et souvent très intéressantes.

Parmi les thèmes proposés, on peut trouver "art et culture", "géologie et paléontologie" pour les sujets qui nous intéressent ici mais la gamme est assez large pour satisfaire tout le monde.

notre-dame-de-paris-gargouille.jpgLes tarifs sont loin d'être rédhibitoires ! Comptez en moyenne 15€ par personne (adulte) ou 5,50€ pour les adhérents (ceux qui ont la carte de fidélité du magasin). Perso j'ai pris la carte exprès... Elle coûte 6€ pour 3 ans et on vous offre un bon d'une valeur de 5,50€ pour une activité (soit une activité gratuite) pour l'achat de la carte.

 

Pour chaque "sortie" tout un tas de précisions sont à disposition comme l'accessibilité pour les enfants ou personnes handicapées, la durée de marche si il y a lieu, le matériel recommandé, etc.

 

Quelques exemples :

- "La Cité et Notre-Dame : gargouilles, chimères et faucons" à Paris

- "Balade contée en Brocéliande" en Forêt de Paimpont

- "Le potager du Roi" à Versailles

- "Balade en Préhistoire" à Nemours

- "Atelier Land'Art" à Carcans Plage

- "La Camargue en calèche" au Mas Thibert

etc, etc.

 

Bien sûr, on n'est pas obligé d'avoir des enfants pour en profiter

 

Site Activités Nature et Découvertes

 

Il vous suffit de choisir votre région et le thème et c'est parti !

Repost 0
Published by livres-etc - dans Pour le fun :o)
commenter cet article
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 08:00

Le 12 janvier 2011, pour commencer l'année, Frédéric Mitterand (Ministre de la Culture et de la Communication pour ceux qui n'auraient pas suivi) a présenté au Conseil des ministres un décret relatif à la création de "l'Etablissement public de la Reunion des musées nationaux et du Grand Palais des Champs Elysées" afin de permettre au Grand Palais de bénéficier d"un "projet culturel cohérent" et de lui redonner une unité. Cette fusion, dont le projet fut proposé par Jean-Paul Cluzel (directeur de la RMN depuis fin 2009) en mars 2010 présente également des avantages pour les réductions chroniques de budget subies par la culture...

En parallèle cet établissement public devrait permettre la constitution et diffusion d'une photothèque numérique universelle pour les oeuvres d'art ainsi que la rénovation et réhabilitation du Grand Palais.

 

Repost 0

Présentation

  • : Livres, etc...
  • Livres, etc...
  • : Partage de mes coups de coeur artistiques, littéraires ou autres, l'actualité du patrimoine culturel, des fiches artistes, des voyages... :)
  • Contact

Twitter

Archives

En ce moment je lis

chaan-la-rebelle.jpg          

Mes publications...

 

- ""Diventare francese", la naturalisation des génois en Provence (1620-1730)", La Haute vallée de l'Arc, bulletin de la SERHVA, n°124, octobre 2013

 

- "Sculpteurs-marbriers provençaux : les Veyrier et la carrière de Trets", dans Marbres de Rois, actes du colloque international tenu (Versailles 2003), Presses universitaires de Provence, 2013, pp. 81-90

 

- Atlantes & Cariatides, Editions Edilivre - collection Universitaire, 2012

241073 LCU C14 3 - Copie

 

- "Sculpteurs et marbriers : les Veyrier et la carrière de Trets", Provence Historique, tome LX - fasc. 239, janvier mars 2010, pp. 67-79


- "Des berges de la Garonne à la construction du magasin des Marbres du Roi à Bordeaux", Bulletin monumental (chronique), n°169-1, 2011, p. 81


- "L'empreinte des archevêques sur Puyricard" (en collaboration avec Sophie Bergaglio) dans Sebastien AUBLANC & Sophie BERGAGLIO, Puyricard, images et histoires, Ed. des lilas, 2012, pp. 56-65