Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 09:32

lauren bacallCroyez le ou pas, c'est la première fois que je lis une auto-biographie (peut-être même une biographie tout court, je ne me rappelle pas en avoir déjà lu auparavant).

Alors bien sur, cet ouvrage n'est pas tout récent (édité en 1972) mais lorsque j'y suis tombée dessus je n'ai pas trop hésité. Pour tout dire, je suis une fan inconditionnelle d'Humphrey Bogart et j'adore le cinéma américain de ces années là alors évidement j'ai plongé la tête la première... et j'ai beaucoup aimé !


L'écriture est légère, simple et humaine j'ai envie de dire. Pour moi c'est tout à fait ce qu'il faut pour un livre dans lequel l'auteur se raconte, se révèle, se dévoile.

Tout commence avec l'enfance de celle qui deviendra la célèbre actrice hollywoodienne Lauren Bacall, une petite fille issue d'une famille modeste qui grandit dans un foyer monoparental et qui rêve de fouler les planches d'un des théâtres de Broadway.

Elle nous raconte toutes ses difficultés à décrocher une audition, ses rêves et ses espoirs, ses émerveillements, ses déceptions, ses audacieuses tentatives aussi alors qu'elle est encore une toute jeune fille. Et finalement la Californie, la Warner... le tournage de son premier film (Le port de l'angoisse (To have and have not, Howard Hawks, 1944)), la rencontre avec Bogart... le succès ! Puis le deuil, le besoin de tout recommencer à zéro, les aventures, New York, le théâtre...


Tout au long de son récit, Lauren Bacall nous livre ses impressions, ses émotions et sa compréhension du monde qui l'entoure avec beaucoup de fraîcheur. On a l'impression de grandir avec elle au fil des pages. On sent peu à peu la naïveté de l'adolescence la quitter au profit de l'affirmation d'une femme au caractère bien trempé.

Des célébrités jalonnent le récit bien évidemment... acteurs et actrices, réalisateurs, musiciens, chanteurs, hommes politiques apparaissent de ci de là, parfois pour quelques lignes, parfois pour quelques chapitres. C'est tout un pan du "rêve américain" qui prend vie dans ce livre. On découvre un mode de vie que moi perso je pensais n'avoir existé que dans les films de cette époque (oui bon ca va hein).

Alors bien sûr, comme dans toute vie, il y a aussi les blessures, les douleurs, les deuils, et tout ca est exprimé avec beaucoup de sensibilité toujours mais également beaucoup de pudeur. 

Le récit s'achève quelque temps après le décès de la mère de Lauren Bacall, après son succès dans la comédie musicale Applause.


Au départ, ce qui m'a attirée dans le choix de cette lecture c'est d'en apprendre plus sur Bogart, sur l'homme plus que sur l'acteur. J'ai obtenu satisfaction mais au final, une fois le livre fini, ce n'était pas le plus important. Ce que j'en retiens c'est une découverte en fait. La découverte d'une actrice qui a eu certes une vie remplie de rencontres incroyables, de strass et de paillettes mais aussi de peines et de douleurs comme tout un chacun. Découverte surtout d'une femme simple, franche, honnête, déterminée et fidèle aux autres comme à elle-même.


"Il me fallait me battre avec mon passé. L'idée qu'on peut se faire de moi, à travers mes films et mon union avec Bogie, me coupe du présent. Les gens s'accrochent à leurs souvenirs et à leurs mythes. Ils ne s'intéressent pas à la femme que je suis vraiment. (...)

Le passé est le passé. Il m'a formée, m'a appris beaucoup de choses, mais le présent m'importe davantage. Je lutte toujours pour acquérir le droit à mon identité propre ; je ne veux pas que l'on m'identifie pour l'éternité avec un rôle joué à 19 ans. Jusqu'à présent, j'ai toujours plus ou moins perdu cette bataille. Peut-être ne la gagnerai-je jamais. Mais je ne cesserai jamais le combat."

 

 

4e de couverture :

Travail, amour, famille, enfants, Lauren Bacall a toujours fait front de toutes parts. 

Aujourd'hui, Lauren Bacall prend le temps de se pencher sur sa vie et raconte ses rêves, ses espérances, ses déboires, ses angoisses, ses joies. Et dans son livre où elle se juge comme elle juge les autres, lucidement, sans complaisance, elle a mis toutes les qualités qui ont modelé son personnage ! sincérité, élan du coeur, générosité, intrépidité, amour de la vie et par dessus tout passion du métier dont elle semble incarner la devise éternelle : le spectacle continue...

 

Ma note : 3.5/5


Partager cet article

Repost 0
Published by livres-etc - dans Critiques en toc
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Livres, etc...
  • Livres, etc...
  • : Partage de mes coups de coeur artistiques, littéraires ou autres, l'actualité du patrimoine culturel, des fiches artistes, des voyages... :)
  • Contact

Twitter

Archives

En ce moment je lis

chaan-la-rebelle.jpg          

Mes publications...

 

- ""Diventare francese", la naturalisation des génois en Provence (1620-1730)", La Haute vallée de l'Arc, bulletin de la SERHVA, n°124, octobre 2013

 

- "Sculpteurs-marbriers provençaux : les Veyrier et la carrière de Trets", dans Marbres de Rois, actes du colloque international tenu (Versailles 2003), Presses universitaires de Provence, 2013, pp. 81-90

 

- Atlantes & Cariatides, Editions Edilivre - collection Universitaire, 2012

241073 LCU C14 3 - Copie

 

- "Sculpteurs et marbriers : les Veyrier et la carrière de Trets", Provence Historique, tome LX - fasc. 239, janvier mars 2010, pp. 67-79


- "Des berges de la Garonne à la construction du magasin des Marbres du Roi à Bordeaux", Bulletin monumental (chronique), n°169-1, 2011, p. 81


- "L'empreinte des archevêques sur Puyricard" (en collaboration avec Sophie Bergaglio) dans Sebastien AUBLANC & Sophie BERGAGLIO, Puyricard, images et histoires, Ed. des lilas, 2012, pp. 56-65