Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 08:00

Saint-Valentin2-e1297377512651.jpgAmes romantiques s'abstenir, vous risquez d'être fort déçus...


Oui, aujourd'hui 14 février, c'est la Saint Valentin. Il y a plusieurs écoles : il y a ceux qui vont se précipiter chez le fleuriste, préparer un dîner romantique ou une sortie originale, offrir un cadeau à son amoureux(se) et tout le grand tralala... et puis il y a les autres, ceux qui ne feront rien parce que je cite "il n'y a pas de date pour célébrer l'amour", "c'est trop commercial" ou bien "moi je fais pas comme tout le monde, j'attends pas le 14 février pour faire des cadeaux".

Bon, chacun sa tactique, peu importe finalemen !

 

 Les origines

Comme d'habitude nous voilà de retour dans l'Antiquité pour les origines de cette fête. Nous sommes toujours dans la première moitié du mois de février et si vous avez bien suivi avec l'histoire de la chandeleur et de mardi gras, nous sommes donc toujours dans la période des Lupercales romaines.

Lors de ces Lupercales, les prêtres du dieu Faune sacrifiaient un bouc (ou un chèvre). D'après certaines légendes, les luperques, après avoir sacrifié l'animal, partaient dans les rues de Rome (ou d'ailleurs) toucher des jeunes femmes avec un fouet en peau de bouc ou de morceaux de l'animal pour les rendre fertiles (classe n'est-ce pas ?)

Un peu plus tard, au début du Moyen-Age, les jeunes filles célibataires s'éloignaient de leur village à cette date pour attendre qu'un jeune homme vienne les retrouver et les couples ainsi formés étaient mariés dans l'année.

La Saint-Valentin, fête des amoureux arrive donc assez tard, bien longtemps après la récupération par l'Eglise catholique de cette fête, comme à l'habitude afin de supprimer tous les reliquats des fêtes païennes.

 

 Monsieur Valentin, saint de son état

1923-saint-valentin-reunion-974.jpgValentin est un moine ayant vécu à Rome au IIIe siècle. Il y a plusieurs versions de son histoire mais celle qui revient le plus souvent et qu'ayant aidé les chrétiens persécutés, il se retrouva emprisonné. Là, il sympathisa avec la fille du geolier qui était aveugle. Un jour, alors qu'ils discutaient, elle recouvra la vue. Il fut alors condamné à mort, roué de coups puis décapité.

On raconte aussi qu'il célébrait des mariages en secret pendant la période d'interdiction des mariages des soldats sous l'empereur Claude II le gothique.

Où est la vérité dans tout ca ? aucune idée !

 

Je vous conseille un petit tour sur le site de La France pittoresque pour plus de détails sur le religieux en question

 

 Et les amoureux dans tout ca ?

st-valentin.jpgC'est au XIVe siècle que l'on voit apparaître un lien entre Valentin et les amoureux de façon plus évidente. En Angleterre, des billets contenant des déclarations d'amour et autres mots doux qui s'échangent entre amoureux sont appelés des "Valentins". Cette coutume se répand ensuite dans d'autres pays, dont le notre, et ainsi naît la Saint-Valentin, fête des amoureux.

Le "valentinage" dans l'aristocratie anglo-saxonne, au-delà de l'échange de billets doux, consistait à associer "au hasard" un jeune homme et une jeune fille pendant une journée. Ils devaient durant cette journée converses, s'offrir des cadeaux et se comporter de manière galante.

 

 Les petites croyances

Il existe également quelques croyances liées au mariage en cette saison de Saint-Valentin. Exemple : avec le retour du printemps, les oiseaux commencent à ressortir. Ainsi, une jeune fille qui croiserait au matin de la Saint-Valentin la route d'un rouge-gorge se mariera avec un marin. Si elle croise un moineau, ce sera un mariage heureux avec un homme pauvre et si c'est un chardonnet un mariage avec un homme riche.

 

 

Comme toujours, il y a à prendre et à laisser dans tous ces mythes et légendes. 

Pour conclure, amoureux ou pas en ce jour de Saint-Valentin, pensez à être heureux !

Repost 0
Published by livres-etc - dans La petite histoire
commenter cet article
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 08:00

poisson_d_avril.jpgAujourd'hui c'est le 1er avril, le jour des blagues potaches et des poissons collés dans le dos !

D'où vient cette tradition et pourquoi le 1er avril particulièrement ?

 

D'après les informations que j'ai pu recueillir, l'origine du poisson d'avril remonterait au XVIe siècle. Beaucoup de sites mentionnent que cela viendrait de Charles IX qui aurait changé la date du début de l'année (qu'il fixe au 1er janvier) alors qu'auparavant elle aurait débuté au 1er avril. Or... parce que ca ne peut pas être aussi simple, l'Edit de Roussillon qui a en effet promulgué la date officielle de début de l'année civile au premier janvier mentionne que le but est d'uniformiser justement la date de début d'année car selon les endroits les dates étaient totalement différentes. L'histoire du début d'année au 1er avril, si elle était certainement vraie dans une région ou une autre, ne suffit pas à expliquer cette vague de poissons farceurs ce jour précis.

Comme d'habitude, on trouve un peu tout et son contraire au fil des lectures...

Toujours est-il que l'origine de cette 'fête" est assez obscure ! Plusieurs théories se disputent l'origine du fameux poisson...

Comme je ne prendrai pas parti (vu que je n'étais pas là le jour où on l'a inventé), voilà une petite liste complémentaire des origines possibles trouvées ici et là :

 

- Charles IX et son premier jour de l'année que nous avons déjà cité

- Une origine plus religieuse dit que cela vient du procès de Jésus qui aurait eu lieu un 3 avril après plusieurs jours de moqueries et de dérision et qui aurait donné lieu à cette tradition de se moquer au début d'avril. Le poisson, premier symbole du christianisme s'explique aussi

- Au mois d'avril, après la fin du carême, la pêche n'était plus autorisée dans le royaume (période de reproduction des poissons). Des petits rigolos auraient voulu faire une blague à des pêcheurs en jetant des poissons de mer en eau douce et en criant "Poisson d'avril"... un peu alambiqué mais pourquoi pas !

- Toujours en rapport avec ce fameux carême, justement parce que c'est la période de la fin du carême, il aurait été de bon aloi de s'offrir des poissons

 

Je pense que ca peut en effet avoir un rapport avec le carême (mardi gras avant et le 1er avril après, finalement ce n'est pas si curieux) mais je reste perplexe sur chacune de ces hypothèses.

 

Toujours est-il que cette "fête" existe dans beaucoup de pays, sous des formes plus ou moins similaires.

 

Aujourd'hui gardez l'oeil ouvert et soyez vigilent, tout peut arriver !

Repost 0
Published by livres-etc - dans La petite histoire
commenter cet article
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 08:00

St-Patrick.jpegTous les amateurs de bière le savent (et beaucoup attendent ce jour avec impatience...), aujourd'hui c'est la St Patrick !!!

 

Minute culturelle du jour (avant d'aller picoler au pub en arborant de magnifiques chapeaux pour l'occasion) :

 

Saint-Patrick.jpg 

 

Saint Patrick :

Il est le saint protecteur de l'Irlande. Petit rappel... Il fut évêque et vécut entre 390 et 463 environ. Né en Bretagne (la Grande-Bretagne actuelle) il était le petit fils d'un prêtre (oui bon on sait bien que c'est possible, n'ouvrez pas si grands vos yeux et ne prenez pas cet air outré ). Capturé par des pirates irlandais, il passe 6 ans en esclavage avant de s'échapper et succède au premier évangélisateur d'Irlande, Palladius.

La légende de St Patrick lui attribue plusieurs actions miraculeuses. Parmi elles, il aurait chassé les serpents qui infestaient l'île grâce à un bâton magique (hum... sans commentaire...).


 

Le trèfle :

C'est grâce à lui que le trèfle est devenu l'emblème de l'Irlande. En effet, il aurait expliqué la Trinité aux autochtones grâce au trèfle. La St Patrick est également appellée la fête du "shamrock" (qui veut dire trèfle).

 

La fête :

800p-1_river-52b41b.jpgLa St Patrick est fêtée dans le monde entier. Si à l'origine c'est une fête traditionnellement irlandaise, aujourd'hui tout le monde peut participer à la fête, qui est devenue une occasion de beuverie sympathique. La couleur verte y est associée et il est donc courant de voir perruques, vêtements ou autres couvre-chef et accessoires de couleur verte envahir les rues ce jour.

A Dublin, la fête dure plusieurs jours et à Chicago la rivière est teinte en vert pour l'occasion. Le vert, couleur du trèfle, représente aussi symboliquement le retour du printemps tout proche.

 

Tous à vos chapeaux et bonne soirée à tous !

IMGP7345

 

(Petit message perso : bonne fête à mon papa )

Repost 0
Published by livres-etc - dans La petite histoire
commenter cet article
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 08:00

  Bientôt : Mardi gras ! Cette année mardi gras aura lieu le 8 mars.

Qui dit mardi gras dit carnaval... mais d'où vient cette tradition ?

 

 

La fête chrétienne de Mardi grasimage_545.jpg


Mardi gras célèbre la fin des "jours gras" précédant le Carême. En gros, on se gave comme des oies avant de se mettre à la diet (pour faire un résumé rapide). Le lendemain de mardi gras est d'ailleurs le mercredi des Cendres, jour pas drôle du tout pour les chrétiens de pénitence et d'abstinence qui marque le début du Carême.

Revenons donc à notre mardi gras, beaucoup plus festif et rigolo ! La date est différente chaque année puisqu'elle est liée à celle de Pâques qui change aussi chaque année.

Aujourd'hui, même si le carême n'est plus trop suivi, le carnaval et autres festivités qui le précèdent restent d'actualité.

C'est l'occasion de refaire des crêpes, de manger les beignets de carnaval et autres petites bricoles si bonnes pour le palais (et le régime )

 

[tableau : "La lutte de Carême et de Mardi gras", Bruegel l'Ancien, vers 1525]

 

 

p9m25kqm.jpg Pourquoi le carnaval le jour de mardi gras ?


Etymologiquement, carnaval a la même origine que viande (carne en latin) et symbolise en fait le dernier jour où l'on peut manger de la viande jusqu'à Pâques. C'est en gros, le jour qui sert à se défouler par anticipation des jours austères qui vont suivre.

Pour le carnaval on se déguise, les orchestres jouent dans les rues et toutes sortes de festivités ont lieu. Bien sûr de nos jours, beaucoup de carnavals célèbres se succèdent dans le monde entier et n'ont pas forcément lieu ce jour précis. Mardi gras est le dernier jour où l'on peut faire carnaval si l'on suit la tradition chrétienne à la lettre.

Selon les époques, les manifestations ont été fort différentes. Ainsi, au Moyen-Age il était coutumier d'aller ce jour là danser dans l'église, la messe était dite à l'envers, on assistait à la "fête des fous", etc.
Le carnaval de Venise, certainement le plus connu, existe depuis le XIe siècle et durait alors de Noël jusqu'à mardi gras, soit un peu plus d'un mois... un mois pendant lequel tout était autorisé, où tout était possible, caché derrière le masque.

Repost 0
Published by livres-etc - dans La petite histoire
commenter cet article
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 08:00

Aujourd'hui, 2 février, c'est la Chandeleur... une des fêtes préférées des gourmand : celle où l'on fait des crêpes à gogo !


crepes.jpg

 

Dans la religion chrétienne, la Chandeleur est la célébration de la présentation de Jésus au temple par sa mère, 40 jours après la naissance.

Alors bien sûr, comme d'hab, un petit historique nous ramène aux fêtes païennes de l'Antiquité (je ne vais pas vous refaire le topo sur la récupération des fêtes païennes par la religion chrétienne chaque fois, vous pouvez vous reporter aux articles précédents de cette catégorie si cela vous intéresse !).

 

 

Tout d'abord, étymologie et traditions :

Le mot "chandeleur" vient de chandelle, lumière purificatrice qui éloigne les esprits malins.

Le nom même de cette fête est lié à une tradition chrétienne : le jour de la chandeleur, les croyants devaient se rendre à la messe et en revenir avec une bougie bénie et allumée et devaient faire en sorte que la flamme ne s'éteigne pas en chemin (génial les jours de Mistral... bref). Une fois le pari réussi, cette bougie servait à éloigner les mauvais esprits de la maison, protéger les récoltes et était rallumée pour éloigner la foudre. Un proverbe dit même : "Celui qui la ramène chez lui allumée, pour sûr ne mourra pas dans l'année"

 

 

Origines :


presentation-au-temple.jpg     Il y a beaucoup de théories sur les origines païennes de la Chandeleur...

La première quinzaine de février voyait la célébration de quelques fêtes pour la fin du gros de l'hiver. A Rome, les Lupercales avaient lieu vers le 13-15 février pour célébrer le début d'une nouvelle année. Ces fêtes dédiées au dieu de la fertilité Pan étaient animées (entre autres) par des processions de flambeaux dans les rues toute la nuit.

Au Ve siècle, le pape en fonction interdit cette fête (comme beaucoup d'autres) et annonce que pour la remplacer, on fêtera les relevailles de Marie. Ainsi, la date fut avancée pour coïncider avec la présentation au temple des nouveaux nés, 40 jours après la naissance, du rituel hébraïque. On ne peut pas tomber juste à chaque fois question calendrier... caler Noël le jour de la fête de la renaissance de Mithra était stratégique, la pilule des Lupercales a eu un peu plus de mal à passer !

Pour revenir sur l'histoire des 40 jours, selon la loi juive de l'époque qui nous occupe, une mère qui accouche d'un garçon est jugée impure pendant 7 jours puis doit attendre 33 jours que son sang se purifie avant de pouvoir se rendre dans un lieu sacré (et on double les délais pour une fille).

 

 

chandeleur.jpg  Les crêpes (parce qu'au final c'est ce qui nous intéresse le plus dans cette fête) :


Tout ce que j'ai pu trouver sur l'histoire des crêpes ne m'a pas paru très convaincant mais faute de mieux...

Paraîtrait-il que la crêpe rappellerait le disque doré du soleil dont le retour était célébré dans les fêtes antiques. A vous de juger, et si vous avez des hypothèses n'hésitez pas, j'adore les hypothèses (surtout quand elles sont étranges).

On trouve également chaque fois la même petite tradition qui est de faire sauter la première crêpe de la main droite en gardant une pièce d'or dans la main gauche pour s'assurer richesse durant l'année à venir (je vais peut-etre tenter le coup moi dis donc, sur un malentendu ca pourrait marcher ! )

 

 

  Petite note de chez moi : la navette !


navettes-de-saint-victor.jpgEn Provence, le jour de la chandeleur, il est traditionnel d'aller manger des navettes à St Victor, à Marseille, les meilleures navettes du monde entier de l'univers ! Depuis la fin du XVIIIe siècle, le "Four des navettes" (dans la rue Sainte) fabrique ces petites gourmandises qui sont chaque année pour la chandeleur, bénies par l'évêque de Marseille.

Pour ceux qui ne connaissent pas, il s'agit d'une pâtisserie en forme de petite barque (rappellant le débarquement des Saintes Maries en Provence), aromatisée à la fleur d'oranger.

On achète traditionnellement les navettes par 12, une pour chaque mois de l'année.

La tradition de la distribution de navettes le 2 février existe toujours alors si vous êtes dans le coin, allez vous régaler (elle sont vraiment à tomber par terre) !

 

Parmi tous les dictons associés à cette fête, voici le plus courant : "A la Chandeleur, l'hiver s'en va ou reprend vigueur"... admettons... même s'il ne s'en va pas, disons qu'avec toutes les crêpes et navettes qu'on aura mangées, on aura nous même assez de vigueur pour le supporter (ou pour entrer en hibernation)

Repost 0
Published by livres-etc - dans La petite histoire
commenter cet article
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 08:00

gateau-rois.jpg

 

L'épiphanie et la Befana (en Italie) se célèbrent traditionnellement le 6 janvier de chaque année.

Il s'agit d'une fête chrétienne célébrant la venue des 3 rois mages pour la naissance de Jésus.

Aujourd'hui elle est fêtée en général le 2e dimanche après Noël et c'est à cette occasion que l'on "tire les rois" (et qu'on mange la bonne galette ou brioche miam !)

Il paraîtrait que cette fête est issue des Saturnales de l'Antiquité romaine. A cette occasion maîtres et esclaves échangeaient les rôles et on tirait au sort celui qui serait élu roi de la fête. Le 6 janvier était d'ailleurs la date de fin de ces fêtes clôturant la période du solstice d'hiver.

2010-01-10-la-fete-des-rois-de-jacob-jordaens-jakob_jordaen.jpgDepuis le XIVe siècle, on partage un gateau (galette à la frangipane dans le nord et brioche aux fruits confits dans le sud de la France) dans lequel est dissimulé une fève (une vraie fève ou une figurine) qui détermine qui gagnera la couronne des rois.

La coutume veut que le plus jeune se cache sous la table pour choisir qui recevra les parts du gateau, les unes après les autres, pour éviter toute tricherie.

Les collectionneurs de ces petites figurines sont appelés des favophiles ou fabophiles.

Aujourd'hui on peut trouver dans le gâteau des rois une fève et un sujet. Dans certains coins, celui qui trouve la fève devra offrir la prochaine galette et celui qui obtient le sujet payer à boire.

 

befana1.jpgEn Italie, une tradition est associée à l'Epiphanie : la Befana.

La Befana était une vieille fée se déplaçant sur un balai qui distribue bonbons pour les enfants sages et charbons pour les autres. Elle ressemble à une sorcière mais est souriante.

Certaines familles préparent des biscuits et laissent une mandarine ou une soupe de haricots pour le passage de la Befana dans la nuit du 5 au 6 janvier.

Il s'agit selon la légende chrétienne d'une vieille femme qui aurait refusé de suivre les rois mages et qui ayant finalement changé d'avis, erra pendant des années à la recherche de l'enfant Jésus.

Chaque année, les italiens brûlent un mannequin à son effigie pour fêter la nouvelle année.

La fête de la Befana marque aujourd'hui la fin des fêtes de fin d'année.

Repost 0
Published by livres-etc - dans La petite histoire
commenter cet article
25 décembre 2010 6 25 /12 /décembre /2010 08:00

Noël, c'est le moment de tous ces petits rituels, objets incontournables... mais depuis quand ? et pourquoi ?

 

 

thumb-le-sapin-de-noel---symbolique-et-decorations-des-orig.jpg Le sapin

Aaaah le sapin de Noël !!! Dans la tradition chrétienne, le sapin de Noël doit être mis en place le 24 décembre et enlevé 12 jours après... Bien entendu, la plupart des gens gardent leur sapin bien plus longtemps ! Il est un peu le symbole par excellence de ce que certains appellent "l'esprit de Noël", de cette période où l'on redevient tous un peu des enfants et où l'on a envie de s'émerveiller de tout.

L'origine du sapin de Noël est assez discutée. On trouve un peu tout et son contraire à ce sujet. Ce qui revient le plus souvent c'est le symbolise de cette essence, liée à la l'enfantement. Le sapin fait partie des épicéas et c'est aussi l'arbre qui correspond au mois de décembre dans le calendrier celte (chaque mois est associé à un arbre). Si l'on suit cette piste, le sapin de Noël serait une persistance de la fête païenne du solstice d'hiver. noel_sapin_victoria.jpgBien entendu cela explique les réticences qui ont longtemps été celles de l'Eglise quant à ce petit rituel, persistance du paganisme.

Dans beaucoup de civilisations, historiquement, la décoration d'un arbre lors des fêtes de fin d'année (que ce soit dans le culte mitrhaïque, les célébrations du solstice, les saturnales, etc) était traditionnelle. Finalement, l'Eglise a accepté la présence de cet arbre en donnant l'explication suivante : le sapin est un arbre de vie et a donc sa place dans la célébration de la naissance de Jésus.

Chacun se fera son opinion sur la question... toujours est-il que la décoration du sapin reste un moment particulier pour tous


 

buche.jpg La bûche

Le petit chapitre pour les gourmand(e)s !

Là encore, la tradition de la bûche de Noël vient des anciennes fêtes célébrant le solstice d'hiver (décidément) ! En effet, traditionnellement, lors de la veillée précédant la fête, une énorme bûche, la plus grosse possible, était placée dans l'âtre, le but étant qu'elle se consume lentement pendant le plus longtemps possible. En général il s'agissait de bois issu d'un arbre fruitier et le brûler lentement augurait la fertilité et une bonne récolte pour l'année à venir.

La bûche de Noël telle que nous la connaissons aujourd'hui, qui est si agréable pour les papilles et fait tant de bien pour le volume de nos hanches, n'apparaît que tardivement, vraisemblablement au cours du XIXe siècle.

 

Le père Noël

pere-noel_019.jpgLe père Noël a pour origine Saint Nicolas (encore fêté dans certaines régions du monde). Saint Nicolas se déplace à dos d'âne, vêtu de son long manteau et arborant une longue barbe blanche, et va porter des cadeaux aux enfants sages tous les 6 décembre.

Au XVIe siècle apparait son compère le père Fouettard qui punit les enfants désobéissants. Le père Fouettard disparaît quand on passera de Saint Nicolas au Père Noël.

C'est à Clément Clarke Moore que l'on doit la légende du Père Noël avec ses rennes, les lutins et tout le tralala. Il écrit en 1821 un conte de Noël publié dans le journal The Sentinel de New-York comprenant tous les éléments que l'on connaît.

Les premières illustrations du père Noël tel qu'on le connaît datent des années 1860 et sont signées Thomas Nast.

L'histoire de l'influence de la firme Coca Cola dans l'évolution de sa représentation est accréditée par certains, niée par d'autres... D'aucuns pensent que c'est le célèbre soda qui donna la couleur rouge à son habit, d'autres que c'est son aspect général, d'autres encore qu'il n'en est rien... Peut-être faudrait-il demander aux rennes ce qu'ils en pensent ?

De nos jours, même dans des pays qui ne fêtent pas Noël (comme la Chine), le père Noël est là... toujours à l'affut d'un petit coup commercial !

Depuis quelques années, il a même un site internet... on n'arrête pas le progrès !!!

(site du Père Noël)

 

 

... Ah et... JOYEUX NOEL à tous !

pere_noel.jpg

Repost 0
Published by livres-etc - dans La petite histoire
commenter cet article
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 08:00

Pour la plupart, les fêtes de Noël commencent dès ce soir avec le réveillon !

Contrairement à ce que l'on peut penser, Noël est une fête qui existe depuis bien longtemps, bien avant l'appartion de la chrétienté, sous un nom différent certes mais comme souvent, les premiers chrétiens ont repris à leur compte d'anciennes fêtes païennes pour les adapter à leur toute nouvelle religion.

noel_boules_guirlandes.jpg

 

 

Petit retour en arrière...

mythologie.jpgDans l'Antiquité, le solstice d'hiver (la nuit la plus longue de l'année) était fêté aux alentours du 22 décembre. Le 25 décembre quant à lui était le jour de la fête de la renaissance de Mithra, un culte iranien romanisé.

Aux débuts du christianisme, Noël n'était pas fêté. Ce n'est que vers le IVe siècle que, dans une volonté de christianiser toutes les anciennes fêtes païennes, l'Eglise a instauré cette fête pour célébrer la naissance de Jésus. C'est le pape Libère en 354 précisément qui décida de faire coincider la célébration du solstice d'hiver avec la nouvelle fête chrétienne.

La première messe de Noël ne fut célébrée que plus tard, en 440 par le pape Sixte III.

Il faudra attendre le XIIe siècle pour que Noël devienne la fête la plus importante de l'Europe chrétienne.

A savoir que le 25 décembre du calendrier julien (celui que nous utilisons) correspond au 6 janvier dans le calendrier grégorien. C'est pour cela notament que l'Eglise apostolique arménienne a conservé la date du 6 janvier pour fêter Noël.

 

Le mot "Noël"

Ce mot n'apparaît qu'au début du XIIe siècle. Il s'agit d'une évolution phonétique du "natale" latin (qui signifie naissance) qui était d'ailleurs le nom de la fête païenne en l'honneur de Mithra. Si la vocation même de la célébration a changé, le nom est resté.

 

La fête chrétienne célébrant la Nativité

450_339_costa_nativite.jpgComme nous l'avons déjà vu, la date précise est conventionnelle. Elle a été décidée pour brider les fêtes païennes et les remplacer petit à petit. Pour l'Eglise, il s'agit de fêter la naissance de Jésus. Pour autant il y a depuis bien longtemps déjà de grandes discussions sur le jour exact de la naissance supposée du Christ (dont je vous ferai grâce).

 

Une période charnière

Cette fin du mois de décembre était, avant l'instauration de la fête chrétienne, un moment privilégié de fête... le solstice d'hiver, le Mithragan (naissance de Mithra), les Saturnales, la fête des sigillaires, etc, etc., célébré tout autant dans le monde romain que celte, chez les vikings, au moyen-orient et au final dans presque toutes les civilisations du monde antique.

 

Aujourd'hui, Noël tend a redevenir peu à peu une fête plus profane que religieuse... Les athées, agnostiques et des personnes de confession autre que chrétienne fêtent Noël, s'offrent des cadeaux, décorent un sapin et en profitent pour faire des repas familiaux. Les enfants de tous pays et de toutes religions attendent le père Noël... qui je vous le rappelle passera ce soir si vous avez été sages

 

 

... demain, un article consacré aux symboles liés aux fêtes de Noël...

Repost 0
Published by livres-etc - dans La petite histoire
commenter cet article
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 16:00

Nous voilà avec une fête dont tout le monde a entendu parler, celle des catherinettes, les jeunes femmes de 25 ans n'ayant pas trouvé de mari !

 

cc_002055.jpg

 

 

Sainte Catherine

Un petit rappel tout d'abord pour se souvenir de celle qui est à l'origine de cette fête...

Nous parlons donc ici de Catherine d'Alexandrie, sainte et martyre de la religion catholique. Cette Catherine, née à Alexandrie donc, eut un jour une vision et décida de se convertir au christianisme. Jésus contracte avec elle un mariage mystique. Très intelligente, elle attise les convoitises masculines, notament celle de l'empereur Maxence qui lui propose un mariage royal... qu'elle refuse. Se sentant humilié, l'empereur décide de la soumettre au supplice. Elle subira sans succès la dislocation des membres et la roue avant de mourir décapitée.

Elle est la patronne des filles à marier (ce qui nous occupe aujourd'hui), mais aussi des théologiens, philosophes, orateurs, notaires, étudiants, meuniers, plombiers et tailleurs.

BM14-catherinette.jpg


Les catherinettes

La tradition des catherinettes remonte au Moyen Age où les filles de 25 ans qui n'étaient pas encore mariées se rendaient en cortège devant une statue de Sainte Catherine, affublées de chapeaux

extravagants et la "coiffaient" dans l'espoir de trouver un mari.

A cette époque, il était communément admis que 25 ans était un peu tard pour se marier, mais il était encore temps, à 30 ans ca commencait à faire long et les 35 ans sans être mariée marquaient l'entrée dans la catégorie des vieilles filles.


 

Le chapeau

Traditionnellement le chapeau de catherinette est jaune et vert. Vert pour symboliser la jeunesse et l'espérance, et jaune pour la foi et le temps qui passe. De mauvaises langues diront que le jaune symbolise le jaunissement du linge de maison du trousseau de la jeune fille

 

 

Cette tradition s'est perdue petit à petit (vu qu'il n'est plus du tout étrange pour une jeune femme d'être célibataire à 25 ans !) mais l'expression existe encore. Maintenant, il s'agit plus d'une petite blague entre filles que d'une vraie célébration. Toutefois, dans le 2e arrondissement de Paris, les catherinettes sont encore fêtées tous les ans, le 25 novembre !

Repost 0
Published by livres-etc - dans La petite histoire
commenter cet article
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 08:00

Même si cette fête n'existe pas en France, on en entend tellement parler dans tous les films, séries, livres, etc que faire un petit point sur ses origines et ce en quoi ca consiste me semble intéressant (ou pas... mais moi ca m'intéresse alors je partage )


      Thanksgiving se fête aux Etats-Unis le dernier jeudi de novembre  et donc pour 2010, c'est aujourd'hui le 25 (du coup vous aurez droit aussi à un article sur les catherinettes aujourd'hui vu que ca tombe le même jour !).

Au Canada en revanche, c'est le deuxième lundi d'octobre et les origines évoquées sont différentes. Je me pencherai aujorud'hui sur la fête américaine.


thanksgiving.jpg

     Les origines

Thanksgiving est une journée d'actions de grâce et de remerciements en mémoire des premiers anglais qui se sont installés sur le territoire américain, remerciement à Dieu pour les bonnes récoltes et aux indiens qui les ont aidés à survivre. Aujourd'hui cette fête est laïque.

Au tout début, il s'agissait plus d'une fête des moissons qu'autre chose. En effet, les premiers colons arrivèrent en 1620 sur le Mayflower. Le premier hiver fut très rude et beaucoup moururent dès la première année. L'année suivante, en 1621 donc, tout se passa pour le mieux et ils décidèrent de faire une fête de remerciement, le premier "Thanksgiving".

En 1676, le conseil de Charlestown se réunit pour déterminer quel était le meilleur jour de l'année pour célébrer cette fête. Ils choisirent alors le 29 juin.

Il fallut attendre 1789 pour que cela devienne une fête nationale, sous l'impulsion de Georges Washington.

Vous allez me dire : mais on parle du mois de juin alors que Thanksgiving se fête en novembre ! Eh bien en réalité, c'est le président Lincoln qui proclama en 1863 que Thanksgiving devrait se célébrer le dernier jeudi de novembre. Depuis lors, la date a changé quelques fois vu que chaque président après lui a proclamé la date qu'il voulait, jusqu'en 1941 où Franklin Roosevelt la déclare "legal holiday". Depuis, il est établi que cette fête aura lieu tous les ans, le dernier jeudi du mois de novembre.


Les symboles

turkey.gif

En premier lieu, la dinde bien sûr et le gâteau au potiron. Le repas traditionnel est en général composé de la dinde rôtie accompagnée d'une sauce aux airelles et d'une tarte ou gâteau au potiron (la pumpkin pie).

Chaque année d'ailleurs, le président gracie symboliquement une dinde ce jour là (quelle drôle d'idée !)

 

macys-thanksgiving-day-parade.jpg

 

 

Les activités

Il s'agit en l'occurence d'un repas, famillial la plupart du temps. Malgré tout, c'est l'une des fêtes les plus importantes pour les américains (si ce n'est LA plus importante).

thanksgiving.gif

Depuis 1924 il y a chaque année la parade de Thanksgiving, organisée à New York par les grands magasins Macy. Il s'agit d'un défilé avec chars et ballons qui dure environ 3 heures et est retransmis à la télévision.

Depuis les années 1970, on observe de multiples manifestations ce jour là en mémoire des amérindiens pour qui la célébration de ce jour marque le début de la destruction de leur continent et des guerres indiennes.



Repost 0
Published by livres-etc - dans La petite histoire
commenter cet article

Présentation

  • : Livres, etc...
  • Livres, etc...
  • : Partage de mes coups de coeur artistiques, littéraires ou autres, l'actualité du patrimoine culturel, des fiches artistes, des voyages... :)
  • Contact

Twitter

Archives

En ce moment je lis

chaan-la-rebelle.jpg          

Mes publications...

 

- ""Diventare francese", la naturalisation des génois en Provence (1620-1730)", La Haute vallée de l'Arc, bulletin de la SERHVA, n°124, octobre 2013

 

- "Sculpteurs-marbriers provençaux : les Veyrier et la carrière de Trets", dans Marbres de Rois, actes du colloque international tenu (Versailles 2003), Presses universitaires de Provence, 2013, pp. 81-90

 

- Atlantes & Cariatides, Editions Edilivre - collection Universitaire, 2012

241073 LCU C14 3 - Copie

 

- "Sculpteurs et marbriers : les Veyrier et la carrière de Trets", Provence Historique, tome LX - fasc. 239, janvier mars 2010, pp. 67-79


- "Des berges de la Garonne à la construction du magasin des Marbres du Roi à Bordeaux", Bulletin monumental (chronique), n°169-1, 2011, p. 81


- "L'empreinte des archevêques sur Puyricard" (en collaboration avec Sophie Bergaglio) dans Sebastien AUBLANC & Sophie BERGAGLIO, Puyricard, images et histoires, Ed. des lilas, 2012, pp. 56-65