Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 08:00

poisson_d_avril.jpgAujourd'hui c'est le 1er avril, le jour des blagues potaches et des poissons collés dans le dos !

D'où vient cette tradition et pourquoi le 1er avril particulièrement ?

 

D'après les informations que j'ai pu recueillir, l'origine du poisson d'avril remonterait au XVIe siècle. Beaucoup de sites mentionnent que cela viendrait de Charles IX qui aurait changé la date du début de l'année (qu'il fixe au 1er janvier) alors qu'auparavant elle aurait débuté au 1er avril. Or... parce que ca ne peut pas être aussi simple, l'Edit de Roussillon qui a en effet promulgué la date officielle de début de l'année civile au premier janvier mentionne que le but est d'uniformiser justement la date de début d'année car selon les endroits les dates étaient totalement différentes. L'histoire du début d'année au 1er avril, si elle était certainement vraie dans une région ou une autre, ne suffit pas à expliquer cette vague de poissons farceurs ce jour précis.

Comme d'habitude, on trouve un peu tout et son contraire au fil des lectures...

Toujours est-il que l'origine de cette 'fête" est assez obscure ! Plusieurs théories se disputent l'origine du fameux poisson...

Comme je ne prendrai pas parti (vu que je n'étais pas là le jour où on l'a inventé), voilà une petite liste complémentaire des origines possibles trouvées ici et là :

 

- Charles IX et son premier jour de l'année que nous avons déjà cité

- Une origine plus religieuse dit que cela vient du procès de Jésus qui aurait eu lieu un 3 avril après plusieurs jours de moqueries et de dérision et qui aurait donné lieu à cette tradition de se moquer au début d'avril. Le poisson, premier symbole du christianisme s'explique aussi

- Au mois d'avril, après la fin du carême, la pêche n'était plus autorisée dans le royaume (période de reproduction des poissons). Des petits rigolos auraient voulu faire une blague à des pêcheurs en jetant des poissons de mer en eau douce et en criant "Poisson d'avril"... un peu alambiqué mais pourquoi pas !

- Toujours en rapport avec ce fameux carême, justement parce que c'est la période de la fin du carême, il aurait été de bon aloi de s'offrir des poissons

 

Je pense que ca peut en effet avoir un rapport avec le carême (mardi gras avant et le 1er avril après, finalement ce n'est pas si curieux) mais je reste perplexe sur chacune de ces hypothèses.

 

Toujours est-il que cette "fête" existe dans beaucoup de pays, sous des formes plus ou moins similaires.

 

Aujourd'hui gardez l'oeil ouvert et soyez vigilent, tout peut arriver !

Partager cet article

Repost 0
Published by livres-etc - dans La petite histoire
commenter cet article

commentaires

Art & Energie 01/04/2011 09:31


Je suis de ton avis. Je pense que ça a un rapport avec le Carême mais les différentes hypothèses me laissent sceptiques !


Présentation

  • : Livres, etc...
  • Livres, etc...
  • : Partage de mes coups de coeur artistiques, littéraires ou autres, l'actualité du patrimoine culturel, des fiches artistes, des voyages... :)
  • Contact

Twitter

Archives

En ce moment je lis

chaan-la-rebelle.jpg          

Mes publications...

 

- ""Diventare francese", la naturalisation des génois en Provence (1620-1730)", La Haute vallée de l'Arc, bulletin de la SERHVA, n°124, octobre 2013

 

- "Sculpteurs-marbriers provençaux : les Veyrier et la carrière de Trets", dans Marbres de Rois, actes du colloque international tenu (Versailles 2003), Presses universitaires de Provence, 2013, pp. 81-90

 

- Atlantes & Cariatides, Editions Edilivre - collection Universitaire, 2012

241073 LCU C14 3 - Copie

 

- "Sculpteurs et marbriers : les Veyrier et la carrière de Trets", Provence Historique, tome LX - fasc. 239, janvier mars 2010, pp. 67-79


- "Des berges de la Garonne à la construction du magasin des Marbres du Roi à Bordeaux", Bulletin monumental (chronique), n°169-1, 2011, p. 81


- "L'empreinte des archevêques sur Puyricard" (en collaboration avec Sophie Bergaglio) dans Sebastien AUBLANC & Sophie BERGAGLIO, Puyricard, images et histoires, Ed. des lilas, 2012, pp. 56-65