Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 08:00

IMGP9868.JPGJe vous avais fait un petit article pour présenter l'expo "Les Borgèse et l'antique" qui s'est tenue jusqu'au 9 avril 2012 à la Villa Borghese à Rome (--> ici).

J'ai eu la chance de pouvoir aller passer quelques jours à Rome le mois dernier et je n'ai bien entendu pas manqué d'y aller ! Hormis le fait que je ne peux pas aller à Rome sans aller faire un tour à la Villa Borghese voir ma sculpture préférée du monde entier de l'univers (L'enlèvement de Proserpine du Bernin), c'était une belle occasion à ne pas rater.

Eh bien je dois vous dire les amis que je n'ai pas été déçue du voyage !!! Cette expo était une vraie réussite, avec quelque chose de magique... que dis-je de majestueux !


 

Une fois les billets en poche, réservés très à l'avance, récupérés à l'avance et plus soigneusement rangés qu'une poignée de diamants, nous y voilà, attendant sagement devant la porte l'ouverture du saint des saints !


La visite commence par le premier étage de la villa. Là je dois avouer, petite déception au premier abord (parce que bien entendu, ils nous réservaient le meilleur pour la fin). Le premier étage donc, présente l'agencement d'un appartement du XVIIe siècle, d'un appartement de collectionneur. On y croise quelques sculptures mais surtout un très grand nombre de peintures. Se cotoient ici Caravage, Titien, Raphaël ou encore Rubens, Vinci ou les autoportraits du Bernin (que des illustres inconnus quoi...). Ici peu d'antiques (alors qu'on vient aussi pour ca) mais beaucoup beaucoup beaucoup de pièces qui sont un régal pour les yeux.


Sachant que l'on n'a que 2 petites heures pour effectuer la visite complète (et c'est très très juste comme timing), nous ne nous sommes pas attardés plus que ca sur l'étage. J'étais trop impatiente d'entrer dans le vif du sujet pour perdre du temps, d'autant que je ne suis pas restée suffisemment longtemps à Rome pour pouvoir faire une 2e visite (qui aurait pourtant été la bienvenue pour vraiment prendre le temps de tout voir correctement).


Museo-e-Galleria-Borghese.jpgOn descend donc les escaliers, la tension monte au fil des marches, pour arriver dans la première salle du rez de chaussée. Moi, bon bin c'est là que je suis au bord de l'évanouissement vu que je me retrouve face à mon oeuvre fétiche, je passe quelques dizaines de minutes à tourner autour la larme à l'oeil et la bave aux lèvres en me pâmant pour l'enième fois devant chaque détail de cette merveille...

Bref, revennons à nos moutons !


11-535437.jpgUne soixantaine de sculptures prennent place dans les différentes salles, redonnant vie à cette demeure juste exceptionnelle ! Les reconstitutions ont été faites à partir des gravures et dessins de Charles Percier (1786-1791) afin de replacer chaque oeuvre à son emplacement d'origine. Et là... là... tout prend une nouvelle dimension ! 

Ce n'est plus l'oeuvre qui s'adapte à l'architecture mais l'architecture qui s'articule autour des oeuvres. Ca change tout ! Tout est chamboulé, tout devient limpide. Les décors, des plafonds allégoriques ou mythologiques aux petits détails des corniches, des colonnes en marbre feint aux cheminées, des encadrements de portes au pavement, tout à coup tout s'harmonise parfaitement. Chaque sculpture se retrouve dans des niches adaptées à ses dimensions, chaque buste retrouve son piedestal coordonné aux peintures murales, bref chacun est à sa place !


Les antiques présentés viennent principalement du Louvre (dont certains ne sont habituellement pas exposés) masi aussi d'autres musées. Il ne s'agit QUE de pièces de très grande qualité, d'une grande variété iconographique mais aussi présentant différentes techniques de taille. Il y a des sculptures monolithiques ou composites, de toute taille ou origine, etc, etc.

Cette expo, c'était finalement plus qu'une expo, c'était une ambiance, un bond dans le passé, un condensé d'histoire de l'art, une expérience.

Comme vous l'aurez surement déjà compris depuis quelques paragraphes, je suis sortie de là totalement emballée, sans voix (et croyez moi c'est rare !), des paillettes plein les yeux... et la certitude que je n'ai pas choisi mon boulot par hasard. 


Le catalogue en revanche (vendu à un prix dérisoire) ne fait pas honneur à l'expo à mon goût. C'est un très bon catalogue pour ce qui concerne les fiches oeuvres ainsi que les étapes retraçant la reconstitution de la collection Borghese, il y a beaucoup de plans explicatifs et de documents. Manque cependant de photos de la "muséographie" si l'on peut employer ce mot vu le caractère vraiment spécifique de ce projet. Cela reste en outre un très beau livre qui est allé rejoindre ses petits camarades dans ma bibliothèque pour le plus grand plaisir de mes yeux et de mon esprit !


IMGP9872.JPG

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

michelaise 10/04/2012 09:23

Quel plaisir de revivre ces impressions : l'attente avant la visite, la brièveté du temps qui nous est imparti, l'émerveillement devant cette reconstitution qui a été menée avec tant de soin...
quant au catalogue, déjà chargés de 5 énormes catalogues nous n'avons pas pris celui-ci qui est plus un travail de recherche sur la collection qu'une présentation de l'expo. Vous confirmez !!

livres-etc 10/04/2012 23:14



 Je garde vraiment un souvenir incroyable de cette expo ! Je suis ravie que vous ayez retrouvé à la lecture un
petit peu de vos impressions.


Pour ce qui est du catalogue, en effet il est passionnant pour tout ce qui concerne la reconstitution mais il ne lui fait pas honneur, ca c'est sûr. Cela reste malgré tout un très bel ouvrage que
je ne regrette pas d'avoir acheté. 



Présentation

  • : Livres, etc...
  • Livres, etc...
  • : Partage de mes coups de coeur artistiques, littéraires ou autres, l'actualité du patrimoine culturel, des fiches artistes, des voyages... :)
  • Contact

Twitter

Archives

En ce moment je lis

chaan-la-rebelle.jpg          

Mes publications...

 

- ""Diventare francese", la naturalisation des génois en Provence (1620-1730)", La Haute vallée de l'Arc, bulletin de la SERHVA, n°124, octobre 2013

 

- "Sculpteurs-marbriers provençaux : les Veyrier et la carrière de Trets", dans Marbres de Rois, actes du colloque international tenu (Versailles 2003), Presses universitaires de Provence, 2013, pp. 81-90

 

- Atlantes & Cariatides, Editions Edilivre - collection Universitaire, 2012

241073 LCU C14 3 - Copie

 

- "Sculpteurs et marbriers : les Veyrier et la carrière de Trets", Provence Historique, tome LX - fasc. 239, janvier mars 2010, pp. 67-79


- "Des berges de la Garonne à la construction du magasin des Marbres du Roi à Bordeaux", Bulletin monumental (chronique), n°169-1, 2011, p. 81


- "L'empreinte des archevêques sur Puyricard" (en collaboration avec Sophie Bergaglio) dans Sebastien AUBLANC & Sophie BERGAGLIO, Puyricard, images et histoires, Ed. des lilas, 2012, pp. 56-65